Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 22.05.2012 08h21
La Chine s'oppose à la volonté des législateurs américains de vendre des F-16 à Taiwan

La Chine a exprimé lundi son opposition à un projet de loi portant sur les dépenses militaires approuvé la semaine dernière par la Chambre des représentants des Etats-Unis. Le projet fait pression en faveur de la vente d'avions de combat F-16 à Taiwan.

"Nous avons pris acte de ce projet de loi", a indiqué le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Hong Lei, lors d'une conférence de presse, ajoutant que la Chine s'oppose fermement à la manière exagérée dont les législateurs américains présentent le développement militaire de la Chine, ainsi qu'à leur volonté d'encourager les ventes d'armes à Taiwan.

La Chambre des représentants a voté vendredi pour exiger la vente par leur pays d'avions de combat F-16 C/D à Taiwan.

"La Chine adhère à la voie du développement pacifique", a déclaré le porte-parole, ajoutant qu'il est infondé et irresponsable de jouer la carte de la "menace chinoise".

"Encourager les ventes d'armes à Taiwan va à l'encontre de la politique d'une seule Chine et des trois communiqués conjoints signés par la Chine et les Etats-Unis et nuit gravement aux affaires intérieures de la Chine", a affirmé M. Hong.

Lors de la conférence de presse, le porte-parole a exhorté "certains législateurs américains" à abandonner leur mentalité de guerre froide et à cesser d'encourager les ventes d'armes à Taiwan, ainsi que tout acte nuisant aux affaires intérieures de la Chine.

"[Ils doivent] faire davantage en faveur des relations sino-américaines et de la confiance mutuelle entre les deux pays, pas l'inverse", a-t-il ajouté.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?
Le protectionnisme est « myope »
Chine : une ineptie dont il est nécessaire de se débarasser dans l'obention de « diplômes supérieurs fallacieux »