Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 04.06.2012 08h27
La Chine est "une force positive" dans le règlement du conflit en Syrie (porte-parole)

La Chine a déclaré vendredi qu'elle n'était pas un "obstacle" au règlement de la crise syrienne, mais une "force positive" dans la promotion d'une résolution politique de cette question.

Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Liu Weimin a fait ces remarques lors d'une conférence de presse, invité à commenter la récente déclaration de la secrétaire d'État américaine Hillary Rodham Clinton concernant la position de la Russie et de la Chine sur la question syrienne.

Mme Clinton a indiqué jeudi que la Russie et la Chine faisaient obstacle à la formation d'une coalition internationale contre le gouvernement du président syrien Bachar el-Assad.

La Russie, ainsi que la Chine, ont opposé à deux reprises leur veto à des sanctions contre la Syrie.

La guerre civile a été jusqu'à maintenant évitée en Syrie, en grande partie grâce aux efforts de la communauté internationale, y compris de la Chine, a-t-il poursuivi, ajoutant que ces efforts ont apporté de nouvelles opportunités pour régler de manière politique la crise syrienne.

Il a rappelé que la Chine n'avait aucun intérêt propre dans la question syrienne.

La Chine s'est engagée à sauvegarder les objectifs et les principes de la Charte de l'ONU, ainsi que les normes fondamentales régissant les relations internationales, à maintenir la paix et la stabilité au Moyen-Orient, et à défendre les intérêts fondamentaux du peuple syrien, a ajouté le porte-parole chinois.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?
Le protectionnisme est « myope »