Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 05.06.2012 09h33
La liberté de navigation en mer de Chine méridionale est totalement garantie (porte-parole)

La liberté de navigation n'a jamais été affectée par les disputes en mer de Chine méridionale, a déclaré lundi le porte-parole Liu Weimin.

"Toute personne objective peut constater que la liberté de navigation dont jouit tout pays conformément à la loi internationale est totalement garantie", a annoncé M. Liu lors d'une conférence de presse quotidienne.

La Chine revendique sa souveraineté indiscutable sur les îles en mer de Chine méridionale et les eaux adjacentes, a-t-il souligné. "Les disputes concernant cette région doivent être résolues par le biais de négociations et de consultations entre les pays directement concernés", a-t-il ajouté.

"Nous espérons que les pays hors de la région respecteront les efforts des pays concernés pour résoudre les disputes à travers des négociations bilatérales et éviteront de s'impliquer davantage par quelque moyen que ce soit", a-t-il déclaré.

En tant qu'utilisateur principal de la route maritime en mer de Chine méridionale, la liberté et la sécurité de la navigation sont également dans l'intérêt de la Chine, a-t-il poursuivi.

La Chine, avec les autres parties concernées, s'efforcera de préserver la liberté et la sécurité de la navigation, a-t-il assuré.

"Cependant, le battage intentionnel autour de la question de la liberté de navigation, impliquant la souveraineté sur certaines îles et récifs en mer de Chine méridionale et la ligne de démarcation maritime, ont conduit certaines personnes à douter des motivations et des intentions dissimulées derrière ces démarches", a-t-il indiqué.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
La retenue de la Chine est claire aux yeux de tous
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?