Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 06.06.2012 13h15
Le Sommet de Beijing de l'OCS fixera les priorités pour la nouvelle décennie (COMMENTAIRE)

Le 12e sommet de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS), qui se déroulera mercredi et jeudi à Beijing, la capitale chinoise, devrait fixer les priorités pour l'avenir de ce bloc de six membres au cours de la prochaine décennie.

La création de l'OCS en juin 2001 a été un événement international important qui a remodelé le paysage stratégique mondial et modifié l'équilibre des pouvoirs.

Cette année marque le début de la deuxième décennie pour le développement de l'OCS, ainsi le sommet de Beijing aura la tâche historique d'élaborer un nouveau plan pour ses membres, qui sont des acteurs de plus en plus importants sur la scène internationale.

Le sommet de Beijing permettra de définir les orientations du développement de l'OCS et ses principales missions pour la prochaine décennie, et adoptera le Plan stratégique de développement à moyen terme de l'OCS.

"Il n'est pas exagéré de dire que l'adoption de ce document aura une influence considérable sur le développement de l'OCS", a déclaré le vice-ministre chinois des Affaires étrangères Cheng Guoping.

La coopération économique et la coopération en matière de sécurité sont les deux axes clés de l'OCS.

Au cours de la dernière décennie, l'OCS a enregistré des résultats remarquables en matière de coopération dans le domaine de la sécurité, en réussissant notamment à mener une lutte commune contre les terroristes, séparatistes et les trafiquants d'armes et de drogue, et à organiser des exercices militaires conjoints contre le terrorisme. Ces efforts ont contribué à la paix et à la stabilité dans la région.

Selon certains reportages de presse, lors du sommet de Beijing, devraient être adoptés les amendements aux Règlements de l'OCS sur les mesures politiques et diplomatiques, et les mécanismes de réponse aux événements mettant en péril la paix, la sécurité et la stabilité régionales. Les évolutions prévues renforceront considérablement la capacité de l'OCS à prévenir et traiter les situations d'urgence.

Sur le plan économique, l'OCS a établi un cadre efficace pour l'approfondissement de la coopération, ce qui a contribué à une augmentation rapide du volume des échanges commerciaux entre ses membres. Pour ne citer qu'un chiffre, le montant des échanges commerciaux entre la Chine et les autres membres de l'OCS est passé de 12,1 milliards de dollars américains en 2001, à environ 90 milliards de dollars en 2011.

Malgré ce succès, on peut néanmoins dire qu'au sein de l'OCS, la coopération économique a moins avancé que la coopération en matière de sécurité. On s'attend donc à ce que la Chine, qui accueille cette année le sommet à Beijing, fasse de nouvelles propositions pour renforcer la coopération économique au sein de l'OCS.

En outre, les participants à ce sommet vont tenter de parvenir à un consensus sur la mise en place de mécanismes multilatéraux de garantie financière et sur l'accélération du développement des transports.

Par ailleurs, l'élargissement de l'OCS sera un autre sujet important lors du sommet de Beijing. Etant donné que de plus en plus de pays manifestent leur intérêt pour ce bloc intergouvernemental et expriment leur désir d'y adhérer, l'octroi du statut d'observateur ou de partenaire de dialogue à un certain nombre de pays devrait faire l'objet de discussions lors de la rencontre.

De nombreux experts ont suggéré que l'OCS devait se montrer prudente quant à l'octroi du statut de membre, parce que toute décision hâtive à cet égard pourrait affaiblir les capacités du bloc compte tenu des différences économiques et historiques importantes entre les pays.

Quoi qu'il en soit, le sommet de Beijing sera une étape importante dans l'histoire de l'OCS, et donnera à n'en pas douter un nouvel élan au développement de ce bloc de six membres.

Par WU Liming


Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
La retenue de la Chine est claire aux yeux de tous
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?