Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 07.06.2012 13h44
La Chine et la Russie demandent une solution impartiale et pacifique de la crise syrienne

La Chine et la Russie ont déclaré que l'actuelle crise syrienne devait être résolue de manière impartiale et pacifique, selon une déclaration conjointe publiée mercredi.

Cette déclaration a été rendue publique à l'occasion de la visite d'Etat de trois jours du président russe Vladimir Poutine en Chine, où il participera également à la 12e réunion du Conseil des chefs d'Etat des pays membres de l'Organisation de coopération de Shanghai organisée les 6 et 7 juin à Beijing.

Dans la déclaration, la Chine et la Russie ont réitéré leur position ferme de soutenir et de sauvegarder la souveraineté, l'indépendance, l'unification et l'intégrité territoriale de la Syrie, ainsi que leur adhésion à la proposition et aux principes de la Charte des Nations unies, soulignant que le développement de la situation en Syrie est crucial pour la paix et la stabilité du Moyen-Orient ainsi que du reste du monde.

Les deux parties soutiennent que la crise syrienne doit être résolue de manière impartiale et pacifique, sans ingérence extérieure, indique la déclaration, demandant à toutes les parties impliquées dans le conflit de cesser les violences et de relancer le dialogue politique.

La Chine et la Russie s'opposent fermement à toute ingérence extérieure dans le traitement de la crise syrienne et à l'imposition par la force d'un changement de régime dans ce pays, fait savoir le document.

Dans la déclaration, les deux pays demandent également à la communauté internationale d'améliorer la coordination et de soutenir les efforts de médiation de Kofi Annan, l'envoyé conjoint de l'ONU et de la Ligue arabe.

La Chine et la Russie se félicitent du déploiement des observateurs de l'ONU en Syrie avec un respect strict de la Résolution 2043 du Conseil de sécurité, qui établit une force pour surveiller l'application du cessez-le-feu en Syrie et demande la fin des violences dans le cadre d'un plan de paix conclu par le président syrien Bachar al-Assad et Kofi Annan.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Pour échapper au piège du Dollar
Les Etats-Unis cherchent un nouveau prétexte pour fomenter des troubles
La retenue de la Chine est claire aux yeux de tous