Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 19.06.2012 08h30
Chine : l'avenir de Chongqing après le limogeage de Bo Xilai au coeur du congrès du Parti de la municipalité

Le quatrième congrès du comité municipal du Parti communiste chinois pour Chongqing, qui vise à établir un plan pour la ville pour les cinq prochaines années après le limogeage de son ancien secrétaire du Parti Bo Xilai, s'est ouvert lundi dans la métropole régionale.

Au cours de cette réunion de cinq jours, plus de 700 députés vont écouter et délibérer sur un rapport présenté par l'actuel secrétaire du Parti Zhang Dejiang, élire un nouveau comité municipal du PCC pour Chongqing ainsi que les délégués de la municipalité qui participeront au 18e congrès national du PCC prévu à la fin de cette année.

"Nous nous efforcerons d'approfondir la réforme et l'ouverture et favoriserons l'édification économique, politique, culturelle, sociale, d'une civilisation écologique et du Parti", a indiqué M. Zhang lors du congrès.

"Nous travaillerons d'arrache-pied pour jouer un rôle de premier plan dans les régions de l'ouest du pays afin de réaliser l'objectif de construire une société relativement prospère à tout point de vue en 2017", a-t-il souligné.

Le Comité central du PCC a fixé l'objectif de construire une société relativement prospère à tout point de vue d'ici 2020.

Lundi marque le 15e anniversaire de l'obtention du statut de municipalité sous l'autorité directe du gouvernement central de Chongqing, la quatrième municipalité après Beijing, Shanghai et Tianjin.

Plus grande que Taiwan en superficie, la municipalité de Chongqing compte 33 millions d'habitants dont la plupart sont des agriculteurs vivant à l'extérieur des principales zones urbaines. Elle se situe dans le sud-ouest, une région relativement défavorisée du pays.

"Au cours des 15 dernières années la force globale de Chongqing a enregistré la croissance la plus rapide, ses zones urbaines et rurales ont connu les plus grands changements et sa population a joui des plus importants bénéfices de son histoire", a fait remarquer M. Zhang.

"Cependant, nous devons prendre note que l'incident de Wang Lijun, la mort de Neil Heywood et les graves violations disciplinaires du camarade Bo Xilai ont terni sérieusement l'image du Parti et du pays, et ont eu un grave impact sur la réforme et le développement de Chongqing", a-t-il ajouté.

Zhang Dejiang a remplacé Bo Xilai à la tête de la municipalité en mars après que ce dernier eut été soupçonné de graves violations disciplinaires. Bo xilai a été suspendu du Comité central du PCC et du Bureau politique et la Commission centrale pour l'Inspection disciplinaire du PCC a ouvert une enquête.

L'épouse de Bo Xilai, Bo-Gu Kailai, et Zhang Xiaojun, un planton au service de Bo Xilai, ont été remis aux autorités judiciaires pour le meurtre du Britannique Neil Heywood à Chongqing en nombre 2011.

Le meurtre présumé de Neil Heywood a été découvert en février après que Wang Lijun, ancien vice-maire et chef de police de Chongqing fut entré sans autorisation au consulat général américain à Chengdu, ville voisine de Chongqing. L'incident a donné lieu à une enquête ordonnée par les autorités centrales.

"Nous devons strictement distinguer de ces trois affaires les progrès de Chongqing réalisés ces cinq dernières années et les efforts acharnés des fonctionnaires et des habitants locaux. Toutefois, nous devons tirer sincèrement des leçons de ces affaires et améliorer sérieusement notre travail", a indiqué M. Zhang devant les délégués.

"Nous sommes déterminés à faire de Chongqing une ville plus belle sous la direction du Comité central du PCC et de son secrétaire général Hu Jintao", a-t-il poursuivi.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Comment la Grande-Bretagne a créé la « question tibétaine »
Les partis pris contre la Chine persistent
Le sommet du G20 va être confronté à de lourdes tâches