Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 20.06.2012 13h23
Le président chinois quitte Los Cabos après sa participation au sommet du G20

Le président chinois Hu Jintao a quitté mardi la station balnéaire mexicaine de Los Cabos pour rentrer au pays, après avoir assisté au 7e sommet du Groupe des Vingt (G20).

Le sommet a eu lieu à Los Cabos à un moment où l'économie mondiale est confrontée à de grands risques pour la croissance et la stabilité. La crise de la dette dans la zone euro, le ralentissement de la croissance dans les principaux pays développés et même dans les économies émergentes, ainsi qu'un taux de chômage élevé dans certaines régions du monde sont d'autant de facteurs qui menacent la reprise encore fragile de l'éconoimie.

Lors de la rencontre au sommet de deux jours, Hu Jintao et autres dirigeants du G20 ont échangé leurs points de vue sur la situation économique mondiale, le renforcement du système financier, le développement, le commerce et l'emploi.

M. Hu, qui avait assisté à tous les précédents sommets du G20, a exposé la position de la Chine sur ces questions et fait des propositions pour la réalisation d'une croissance économique forte, durable et équilibrée.

Dans son discours, M. Hu a indiqué qu'à l'heure actuelle, assurer la croissance, accroître les emplois et promouvoir la stabilité devaient encore être la priorité absolue des membres du G20.

"L'économie mondiale se trouve à un moment critique et l'amélioration de la gouvernance de l'économie mondiale est une tâche ardue. Nous devons faire aboutir les réalisations que nous avons faites et nous efforcer d'obtenir de nouveaux progrès", a exhorté le chef de l'Etat chinois.

Il a estimé que les membres du G20 devaient s'engager fermement à promouvoir la reprise soutenue de l'économie mondiale, à approfondir la réforme du système international, à assurer une croissance saine du commerce internatinal, à stimuler le développement et à plaider en faveur du développement durable.

"Nous devons valoriser le rôle et l'influence du G20, garder à l'esprit la tendance générale de l'économie mondiale, renforcer la solidarité, la coordination et la coopération et travailler ensemble pour surmonter toutes sortes de risques et de défis que nous pourrions rencontrer sur notre chemin et faire progresser le développement et la prospérité du monde", a-t-il lancé.

Sur son chemin du retour, Hu Jintao devrait faire une escale à Tenerife, en Espagne.

Avant le sommet du G20, M. Hu avait effectué une visite d'Etat au Danemark, la première faite par un chef d'Etat chinois depuis l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays il y a 62 ans.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Comment la Grande-Bretagne a créé la « question tibétaine »
Les partis pris contre la Chine persistent
Le sommet du G20 va être confronté à de lourdes tâches