Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 27.06.2012 16h02
Le Dalai Lama en relation avec la CIA pour la sécession tibétaine (presse allemande)

Malgré ses fréquentes revendications de paix, le Dalai Lama en savait bien plus sur le soutien apporté par le service secret américain, la CIA, aux sécessionnistes tibétains dans les années 1950 et 1960 qu'il ne l'a admis, a déclaré récemment le journal allemand Sueddeutsche Zeitung.

Un article intitulé "Apparemment secret" a fait la lumière sur la relation entre le Dalai Lama et la CIA. D'après l'article, un émissaire du Dalai Lama avait d'abord contacté les Etats-Unis via leur ambassade à New Delhi et leur consulat à Calcutta en 1951, et les deux parties avaient discuté de l'aide financière et militaire américaine aux séparatistes tibétains. Un des frères aînés du Dalai Lama était également présent à ces réunions.

La même année, le département américain à la Défense avait remis une lettre au Dalai Lama, dans laquelle "des armes légères" et "une aide financière" étaient promises au mouvement séparatiste tibétain, a poursuivi le journal.

Le Dalai Lama a également reçu 180000 dollars américains par an de la CIA, qui étaient considérés comme "une aide monétaire pour le Dalai Lama" dans des documents confidentiels.

Toujours selon le Suddeutsche Zeitung, la CIA a lancé "l'Opération St-Cirque" en 1956, qui a formé les guérillas tibétaines sur une île du Pacifique Sud pour tuer, tirer, placer des mines et fabriquer des bombes.

La CIA a également effectué des parachutages de mitraillettes, de munitions, de médicaments et de matériaux de propagande, entre autres, aux guérillas.

"Le Dalai Lama était proche de la CIA et en savait beaucoup plus qu'il n'a laissé transparaître", selon le journal.

Bien que le Dalai Lama ait toujours revendiqué n'avoir été informé des opérations qu'après, ce n'est pas plus tard qu'en 1958 que les entraînements paramilitaires fournis par la CIA liés aux empoisonnements, aux meurtres et autres actes violents ont été portés à sa connaissance.

Le média a rapporté qu'une réalisatrice américaine, Lisa Cathey, a mené plus de 30 interviews dans un documentaire intitulé "La CIA au Tibet".

Dans une de ces interviews, un agent de la CIA à la retraite nommé John Kenneth Knaus, en charge des opérations de la CIA au Tibet, a déclaré avoir conservé les documents preuves de ces entraînements.

Selon l'article, le Dalai Lama a rencontré M. Knaus à deux reprises, une fois en 1964 et une autre dans les années 1990.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire
Comment la Grande-Bretagne a créé la « question tibétaine »
Les partis pris contre la Chine persistent