Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 21.08.2012 16h22
La Chine est à même de faire face aux « ennuis » extérieurs

Deux caractéristiques distinctes marquent la Chine pendant la dernière décennie.

La première est le développement remarquable de la Chine. Le produit intérieur brut (PIB) de 2001 en Chine était de 1 150 milliards de dollars US et s'est élevé à 7 200 milliards de dollars US en 2011, ayant presque sextuplé. La vitesse de cette croissance est non-négligeable pour le reste du monde.

La Chine n'est pas le seul pays qui s'est rapidement développé. Durant la première décennie du 21e siècle, un grand nombre de nouvelles puissances ont émergé. Les pays tels que le Brésil, l'Afrique du Sud, la Russie et la Turquie ont connu une croissance énorme, bien qu'elle ne soit pas aussi rapide que celle de la Chine. Prenons l'exemple de l'économie de l'Inde, dont le PIB est monté de 477,5 milliards de dollars US en 2001 jusqu'à 1 600 milliards de dollars US en 2011. L'émergence des pays en développement a favorisé la croissance économique chinoise.

La deuxième caractéristique, est qu'avec la puissance croissante de la Chine, elle devrait faire face à de plus en plus « d'ennuis » à l'international et cela en tout genre. Comment la Chine fera-t-elle face à ce genre de problèmes ?

Tout d'abord, il faut admettre que ces difficultés sont le produit du développement et du progrès de la Chine. L'essor du pays a changé la répartition de la force internationale, notamment celle dans la même zone économique et géographique. Le Japon, qui était devenu la deuxième puissance économique mondiale en 1968, a été dépassé par la Chine en 2010. Lorsque j'ai communiqué avec des amis japonais, j'ai senti l'impact que ce changement avait sur eux.

Il est naturel que les changements suscitent l'inquiétude, l'anxiété et même l'effroi. La stratégie américaine 'return-to-Asia' (retour en Asie) stipule que l'US Navy déploiera 60% de ses navires dans la zone Asie-Pacifique pour 'le rééquilibre' de ses forces en mer. Evidemment, cette décision n'est pas sans rapport avec l'essor de la Chine.

Un pays est comme un être humain, qui aura des difficultés dans son recul comme dans son progrès. Les ennuis de la Chine sont essentiellement produits par son progrès, ce sont des « Growing Pains ».

Il faut également savoir que la Chine fait face à des soucis qui sont étroitement liés à l'évolution des temps. Le thème de l'époque actuelle est la paix et le développement. Cependant, la pensée de beaucoup de personnes est encore coincée dans le passé. Ces gens-là continuent de considérer le développement de la Chine avec la mentalité de la guerre froide.

Comment affronter ces ennuis ? Pour résoudre quel problème que ce soit, il faut tout d'abord prendre le macro-environnement en considération. « Pour régler les différends internationaux, les nouvelles solutions doivent agir en fonction de la nouvelle circonstance pour répondre au mieux aux nouvelles questions. » a fait remarquer Deng Xiaoping pendant la 3e Session plénière du Comité consultatif central en 1984. Ces quelques mots ont une signification profonde.

Ici, la nouvelle circonstance symbolise la transformation de l'époque en une ère qui a pour thème la paix et le développement. Les nouvelles questions signifient la rétrocession de Hong Kong et de Macao, les problèmes sur les îles Diaoyu et d'autres îles de la mer de Chine méridionale. Les nouvelles solutions font part de la formule de Deng Xiaoping « Un pays, deux systèmes » à propos de la rétrocession de Hong Kong et son slogan « La souveraineté de Hong Kong appartenant à la Chine, mettons de côté les différends pour un développement conjoint ».

Le succès de cette formule à Hong Kong et à Macao reflète la décision sage de Deng. Le slogan a également créé un environnement propice au développement pacifique en Chine.

Aujourd'hui, la Chine affronte un défi plus intense et plus urgent sur les questions des îles Diaoyu et de la mer de Chine méridionale. Dans un contexte où des pays de petite taille profitent de s'appuyer sur les Etats-Unis qui comptent retourner en Asie-Pacifique, certains pays tentent de faire enrager la Chine pour perturber son développement.

Face aux différents genres d' « harcèlement », la Chine s'enhardit peu à peu, tout en disposant de plus de moyens et de nouvelles idées. Les problèmes peuvent être résolus aujourd'hui comme dans le passé. De plus, le pays a aujourd'hui la puissance pour faire face aux problèmes irrésolus.

La Chine préconise fortement la paix, le développement et la coopération, mais elle n'aura jamais peur de la provocation, ce qui est prouvé par l'histoire et sera certainement en mesure de répondre à toutes sortes de difficultés et de résoudre une quantité de problèmes.

Auteur : Wu Jianmin

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Des liens étroits avec Tokyo sont 'cruciaux' pour les Etats-Unis
Pourquoi les consommateurs chinois de produits de luxe sont-ils si jeunes ?
80% des jeunes de la « seconde génération riche » chinoise ne souhaitent pas reprendre l'entreprise familiale