Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 22.08.2012 09h30
Le conseiller d'Etat chinois défend le développement des relations sino-russes

La Chine et la Russie devraient développer davantage leurs relations amicales pour en faire bénéficier les deux peuples et le monde, a déclaré mardi à Moscou le conseiller d'Etat chinois, Dai Bingguo.

Lors de sa rencontre avec les représentants des plus grands réservoirs de pensée, instituts et organisations médiatiques russes, M. Dai a déclaré que le partenariat stratégique de coordination sino-russe était un trésor important pour les deux pays, les deux peuples et le monde dans son ensemble.

Dans le nouveau contexte international, la Chine et la Russie doivent renforcer leur coordination et la communication, approfondir leur confiance mutuelle, élever leur coopération tangible et encourager les échanges humains et culturels afin de développer davantage l'amitié sino-russe, a poursuivi M. Dai.

Il a également appelé les deux pays à renforcer leur coordination sur les affaires internationales afin de protéger efficacement la paix mondiale et de promouvoir le développement commun.

De leur côté, les représentants russes ont fait savoir qu'ils agiraient pour promouvoir les relations sino-russes.

M. Dai était à Moscou pour le 7ème cycle des consultations sur la sécurité stratégique entre les deux pays sur invitation du secrétaire du Conseil de la sécurité russe, Nikolaï Patrushev.

News we recommend

« Back to Future » par Irina Werning Le premier mariage homosexuel bouddhiste à Taiwan   Les animaux dormeurs
Qipao 2.0   Retour à la maison après quatre ans d'exil pour les pandas du Sichuan Les Chinois adorent les échasses!
L'industrie de la beauté en Chine profite d'une cure de jouvence Yu Wenxia : Miss China sacrée Miss Monde 2012 Plus de 2700 jeunes femmes veulent épouser un milliardaire



Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Des liens étroits avec Tokyo sont 'cruciaux' pour les Etats-Unis
Pourquoi les consommateurs chinois de produits de luxe sont-ils si jeunes ?
80% des jeunes de la « seconde génération riche » chinoise ne souhaitent pas reprendre l'entreprise familiale