Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 28.08.2012 11h09
Les cars devront désormais être équipés d'un GPS

Après un week-end tragique qui a vu 62 personnes perdre la vie dans des accidents de la route, le Gouvernement a décidé de réagir face à ce véritable carnage, en adoptant toute une série de mesures, comme l'implantation obligatoire de systèmes GPS dans les bus à longue distance et les véhicules transportant des produits dangereux.

Les catastrophes routières de dimanche ont encore continué lundi quand un camion roulant trop vite a violemment percuté un minibus Toyota à 4h50 du matin dans la Province du Shaanxi, dans le Nord-Ouest du pays, tuant neuf personnes, selon des responsables. L'accident est intervenu sur la section de Suide de l'autoroute Qingdao-Yinchuan.

Cet accident a été le dernier d'une liste tragique qui avait déjà coûté la vie à 53 personnes en l'espace de deux jours.

Cinq personnes avaient été tuées et huit autres blessées dimanche à 7h50 après qu'un véhicule agricole à trois roues ait fait une chute depuis une route de montagne du Shaanxi, ont annoncé lundi des responsables du Comté de Longxian. D'après eux, la cause la plus probable de l'accident est une défaillance des freins.

L'accident le plus grave est arrivé dimanche matin à 2h40 quand un bus à deux ponts a été dévoré par les flammes après avoir percuté un camion-citerne transportant du méthanol, dans la ville de Yan'an, toujours dans la Province du Shaanxi, tuant 36 des 39 personnes qui étaient à bord. Deux des survivants, dans un état critique, ont été transférés à l'Hôpital de Xijing, dans la capitale provinciale, Xi'an, dimanche après-midi, pour des soins intensifs.

Dans un autre accident qui a eu lieu dimanche dans la Province du Sichuan, dans le Sud-Ouest de la Chine, le nombre des morts a grimpé à 12, un des survivants étant mort de ses blessures à l'hôpital. Sept des victimes étaient âgées de moins de dix-huit ans.

Cette hécatombe a bouleversé la nation, et les services du Gouvernement se sont engagés à adopter davantage de mesures plus sévères pour améliorer la sécurité sur les routes.

C'est ainsi que, par exemple, la Province du Shaanxi va interdire la circulation des car-couchettes pendant les premières heures de la matinée. Zhao Zhengyong, Gouverneur de la Province, a annoncé que tous les cars de passagers dits « yeux rouges » -c'est à dire ceux qui roulent entre 2 h et 5h du matin- seront interdits dans la Province du Shaanxi à compter de la semaine prochaine.

De leur côté, selon des sources du Gouvernement qui ont donné l'information au China Daily, des services du Gouvernement Central, comme le Ministère de la Sécurité Publique, le Ministère des Transports et l'Administration d'Etat de la Sécurité au Travail, se réuniront aujourd'hui mardi pour discuter des mesures propres à éviter les accidents de la circulation.

L'une de ces mesures concernera tous les cars à longue distance et les véhicules transportant des produits dangereux. Ils se verront obligés d'installer un GPS d'ici la fin de l'année, a dit au China daily Zhao Ruihua, Directeur adjoint du Service de la Sécurité Routière de l'Administration d'Etat de la Sécurité au Travail.
Cette version du GPS aura des fonctions de communication et elle sera connectée à des plateformes de surveillance. Ces plateformes seront l'entreprise du véhicule, sa ville, sa province et une plateforme centrale à Beijing, selon M. Zhao.

Hou Jinglei, Chef de division au Département de la Sécurité Routière de l'administration, a expliqué que le but principal de l'installation des GPS était d'éviter les accidents en avertissant les chauffeurs en cas de vitesse excessive, de temps de conduite dépassant quatre heures ou de circulation hors de leur itinéraire prévu, comme par exemple pénétrer dans une zone résidentielle alors qu'ils transportent des produits dangereux.

Quand un véhicule sera en excès de vitesse, son entreprise lui enverra un message d'avertissement vocal. Et dans le même temps, la vitesse sera enregistrée sur les plateformes de surveillance. Les enregistrements ne seront ensuite effacés qu'après que le chauffeur aura été sanctionné par son entreprise, a expliqué M. Hou.

Mais le GPS est aussi important pour les enquêtes sur les accidents, a t-il ajouté.

M. Zhao a de son côté précisé que des essais de GPS avaient déjà été menés dès 2001.

Plus de 90% des 420 000 véhicules de transport de passagers ou transportant des produits dangereux sont déjà équipés de GPS et d'un accès aux plateformes de surveillance.

D'ailleurs, selon l'administration, le bus-couchettes possédait un GPS, et cela devrait aider les enquêteurs.
Un reportage de la Télévision Centrale de Chine diffusé lundi a dit que les autorités de gestion de la circulation de la Région Autonome de Mongolie Intérieure, d'où le car était originaire, ont contrôlé les messages renvoyés par le terminal GPS installé sur le bus-couchettes.

Le dernier message avait été envoyé dimanche à 2h30 59s, laissant penser que le chauffeur souffrait de fatigue.


News we recommend

Le grand et son petit Des photos inédites de Marilyn Monroe publiées par le magazine LIFE   Les robes courtes de la première dame de Corée du Nord soufflent un vent de mode dans son pays
Le passage du mur du son en images   Coca-Cola tombe en bas de la liste de satisfaction des boissons en Chine Emeutes en France : après Amiens, où ?
Kaka : retour à la case départ ? Le monde compterait 70 millions d'asexués Ne pas se marier avant 30 ans !


Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
De l'« usine du monde » vers la « marque mondiale »
Des liens étroits avec Tokyo sont 'cruciaux' pour les Etats-Unis
Pourquoi les consommateurs chinois de produits de luxe sont-ils si jeunes ?