Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 29.08.2012 14h21
La situation financière des fonctionnaires de Xuzhou va être rendue publique

Bien que les fonctionnaires d'un certain niveau ou au-dessus en Chine soient déjà obligés de déclarer leurs revenus personnels chaque année, un district de Xuzhou, dans la Province du Jiangsu, vient d'aller encore plus loin en rendant ces déclarations publiques.

En effet, selon le Gouvernement local du District de Jiawang à Xuzhou, les 600 fonctionnaires du niveau chef de section et au-dessus sont désormais obligés de déclarer leurs biens personnels, y compris immobiliers, leurs économies et leurs investissements, ainsi que ceux de leur conjoint et de leurs enfants.

Toutes ces informations ont été mises en ligne sur le site officiel du Gouvernement local, qui est ouvert au public.

Certains habitants restent toutefois sceptiques au sujet de ces informations, et les responsables reconnaissent d'ailleurs qu'elles ne sont pas vérifiées avant d'être mises en ligne.

Zhang Qiuyue, Directeur de la Commission d'Inspection de la Discipline du district, a précisé que la plupart des villes et districts qui ont mis en oeuvre le système de déclaration des biens se sont contentées de mettre en ligne les informations sur le site internet interne du lieu de travail, et que seules les informations concernant les fonctionnaires nouvellement promus sont rendues publiques.

« Mais le District de Jiawang a décidé de faire les choses différemment et en profondeur », a dit M. Zhang.
« Tous les responsables, tant ceux qui sont anciens que ceux qui viennent d'être promus, sont contraints de déclarer leurs actifs sur le site internet officiel du Gouvernement et sont contrôlés par les internautes et le public ».

Lin Zhe, professeur de recherche anti-corruption à l'Ecole du Parti du Comité Central du Parti Communiste Chinois, se félicite de cette initiative.

« Le district de Jiawang a fait de grands progrès dans la mise en oeuvre de la déclaration des biens », dit-elle. « C'est mieux d'encourager les fonctionnaires à d'abord déclarer leurs biens et ensuite de développer des mécanismes relatifs pour les audits et le contrôle ».

Cependant, les déclarations des responsables locaux ne sont pas vérifiées avant d'être mises en ligne. La plupart d'entre eux déclarent ne posséder qu'un appartement et aucun investissement.

Hou Changdong, habitante du district, dit cependant avoir entendu que certains responsables possèdent plus d'un appartement.

« Le système de déclaration va subir une crise de crédibilité si les informations mises en ligne sont inexactes », dit-elle. « J'espère que le système pourra être appliqué à tous les districts de la ville et même à tout le pays ».

M. Zhang reconnait que le Gouvernement local n'a pas vérifié les déclarations, et que certains fonctionnaires ont effectivement dissimulé des biens.

« Ceux qui auront dissimulé des biens seront sanctionnés en accord avec la discipline après que ces faits aient été déclarés et vérifiés. Du fait qu'ils ont menti au public, ils vont subir de la pression », dit M. Zhang.
Mme Lin, de son côté, dit que les audits des déclarations des fonctionnaires sont faciles à mettre en oeuvre, parce que chaque lieu de travail a ses propres services des finances et d'audit, et pour le Gouvernement ce n'est pas difficile de prendre contact avec les banques.

Elle a ajouté qu'elle suggère depuis longtemps que les fonctionnaires de même niveau soient encouragés à révéler les mauvais agissements de leurs collègues.

« Dans la mesure où ils sont en concurrence pour la même promotion, en général ils ne se protégeront pas les uns les autres, et ce sera une façon efficace de renforcer la déclaration ».

Elle a ajouté enfin que « la Chine a adopté une règle de déclaration des revenus dès le milieu des années 1990, aux termes de laquelle les fonctionnaires de niveau responsable adjoint de comté ou au-dessus doivent déclarer leurs revenus personnels annuels, leurs intérêts et investissements, ainsi que ceux de leur conjoint et de leurs enfants. Mais pendant des années, cette réglementation n'a jamais été appliquée parce que cela aurait eu une influence sur les intérêts de certains de ces fonctionnaires ».


News we recommend

Le grand et son petit Des photos inédites de Marilyn Monroe publiées par le magazine LIFE   Les robes courtes de la première dame de Corée du Nord soufflent un vent de mode dans son pays
Le passage du mur du son en images   Coca-Cola tombe en bas de la liste de satisfaction des boissons en Chine Emeutes en France : après Amiens, où ?
Kaka : retour à la case départ ? Le monde compterait 70 millions d'asexués Ne pas se marier avant 30 ans !


Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
De l'« usine du monde » vers la « marque mondiale »
Des liens étroits avec Tokyo sont 'cruciaux' pour les Etats-Unis
Pourquoi les consommateurs chinois de produits de luxe sont-ils si jeunes ?