Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 31.08.2012 14h59
Chine : une nouvelle assurance pour couvrir les maladies graves

La Chine a annoncé jeudi sa décision d'étendre la couverture du système d'assurance santé du pays, pour le traitement des maladies graves, visant à empêcher les patients d'être réduit à la pauvreté par des coûts de soins de santé indispensables.

Un nouvel accord qui va encore accroître le niveau de protection par apport a ce qu'offre actuellement le système d'assurance santé chinois, selon un document co-publié par la Commission nationale pour le développement et la réforme et cinq autres départements du gouvernement central.

Sun Zhigang, chef du bureau de réforme de la santé du Conseil d'Etat, a indiqué qu'il voulait s'assurer que le total des dépenses médicales de chaque patient ne dépassait pas les «dépenses des ménages pour les soins de santé», qui sont définies au niveau du revenu annuel par habitant de la région.

Dans une interview accordée à l'Agence de presse Xinhua, le responsable a expliqué que si les factures médicales des patients, concernant les traitements nécessaires dans le cadre du système actuel d'assurance santé de base, dépassent le niveau, ils seront remboursés par le projet de la couverture des graves maladies nouvellement lancé.

Même si 1,3 milliards de personnes, soit plus de 95% de la population de la Chine, étaient couverts par le régime d'assurance soins de santé, à la fin de l'année dernière, le fardeau des dépenses médicales des patients souffrant de graves problèmes de santé restent lourds, a fait remarquer Sun Zhigang.

"Cette nouvelle action cible le problème largement reconnu ‘des gens tomber dans la pauvreté à cause de problèmes de santé'et vise à s'assurer que la plupart des personnes ne vont pas s'appauvrir à cause des maladies», a annoncé Sun.

Les gouvernements locaux ont été invités à élaborer un règlement sur la collecte de fonds, le remboursement et d'autres détails concernant le nouveau régime d'assurance en fonction des conditions locales, toujours selon le document.

Depuis juillet 2011, Taicang, une ville de la province du Jiangsu, a alloué 21,68 millions de yuans (3,41 millions de dollars), soit 3% de l'excédent de la caisse d'assurance maladie de base, afin de mettre en place une couverture pour les maladies graves et chroniques, bénéficiant à 2 604 patients.

Les autorités sont soutenues par les compagnies d'assurance commerciales afin d'élargir la couverture des maladies graves, en particulier pour les ménages ruraux qui ne peuvent pas assurer les coûts médicaux élevés.
Les assureurs commerciaux qualifiés seront sélectionnés pour faire fonctionner le programme d'assurance des maladies graves par le biais d'appel d'offres.

Alors que la Chine est en pleine réforme dans son système de santé, une idée est à l'étude pour laisser les compagnies d'assurance commerciales exploiter des services d'assurance maladie.

Les assureurs commerciaux doivent répondre a plusieurs exigences, notamment ayant déja exploité des affaires connexes avec un réseau de services établi en Chine depuis plus de cinq ans; après une gestion rigoureuse dans la gestion du fonds et des efforts pour améliorer ses services pour assurer l'efficacité et la commodité pour l'assuré, a ajouté Sun.

Li Xinsheng, vice-président de la branche China Life Insurance Company à Zhengzhou, dans la province du Henan, a déclaré qu'une nouvelle assurance pour les maladies graves sera disponible à Zhengzhou l'année prochaine pour les résidents ruraux.

Différents lieux ont adopté diverses politiques d'assurance-maladie pour s'adapter à la situation économique locale et aux demandes des résidents pour des services de soins de santé. Certains lieux ont des fonds abondants pour l'assurance médicale de base et peuvent utiliser une partie de l'argent pour couvrir les maladies graves. D'autres endroits ont des fonds limités pour assurance médicale de base et doivent trouver de nouvelles moyens pour recueillir des fonds assurant une couverture des maladies graves, a indiqué Li Xinsheng.

Et d'ajouter, qu'avec une subvention gouvernementale d'un yuan par personne, chaque résident rural paie neuf yuans et peut réclamer le remboursement des maladies graves, telles que la leucémie et le cancer. Ce paiement se fait en même temps que la prime d'assurance médicale de base.

Certains résidents ruraux se plaignent de la hausse des frais d'assurance et d'avoir à payer deux primes, l'une pour les frais médicaux de base et l'autre pour les maladies graves. Maintenant, avec la participation des ministères soutenant les assureurs commerciaux », Li espère que plus de personnes comprendront la raison de l'application de ces deux taxes.

La compagnie d'assurance de Li couvre les frais des maladies graves pour les résidents urbains de Zhengzhou depuis des années, avec un remboursement élevé de 200.000 yuans par an.

Chang Zan, qui vend des pastèques à Zhengzhou pour amasser des fonds pour soigner sa femme, qui a été diagnostiquée avec une tumeur lymphatique en 2008, a reçu 180 000 yuans de compensation de la compagnie de Li en juillet, bien plus que ce qui a été couvert par l'assurance médicale de base.

Mao Zhengzhong, professeur de santé publique à l'Université du Sichuan, a déclaré que les produits d'assurance offerts par les fournisseurs commerciaux ont un rôle important à jouer lorsque le réseau national de sécurité sociale ne répond pas.

Le rôle des assureurs commerciaux devrait se limiter dans la collecte de fonds, la gestion de fonds et à la participation à l'élaboration des politiques de remboursement. Les meilleurs places pour introduire l'assurance commerciale concernant les maladies graves sont dans les villes économiquement plus développées, a reconnu le professeur.

L'agence Xinhua a contribué à cet article.






News we recommend

Le grand et son petit Des photos inédites de Marilyn Monroe publiées par le magazine LIFE   Les robes courtes de la première dame de Corée du Nord soufflent un vent de mode dans son pays
Le passage du mur du son en images   Coca-Cola tombe en bas de la liste de satisfaction des boissons en Chine Emeutes en France : après Amiens, où ?
Kaka : retour à la case départ ? Le monde compterait 70 millions d'asexués Ne pas se marier avant 30 ans !




Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
De l'« usine du monde » vers la « marque mondiale »
Des liens étroits avec Tokyo sont 'cruciaux' pour les Etats-Unis
Pourquoi les consommateurs chinois de produits de luxe sont-ils si jeunes ?