Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 03.09.2012 08h19
Un haut responsable chinois rencontre un vice-ministre japonais des Affaires étrangères

Le conseiller d'Etat chinois Dai Bingguo a rencontré vendredi à Beijing le vice-ministre japonais des Affaires étrangères Tsuyoshi Yamaguchi pour discuter des relations bilatérales.

M. Yamaguchi effectue depuis mardi une visite de travail de quatre jours en Chine. Il a transmis à M. Dai une lettre adressée par le Premier ministre japonais Yoshihiko Noda au président chinois Hu Jintao.

M. Yamaguchi a rencontré jeudi son homologue chinoise Fu Ying, et les deux parties ont échangé à cette occasion leurs points de vue sur les relations bilatérales et l'actuel litige entre les deux pays autour des îles Diaoyu.

Selon un communiqué de presse publié par le ministère chinois des Affaires étrangères, Mme Fu a indiqué durant cette rencontre que la Chine et le Japon étaient d'importants voisins et que la coopération amicale était donc l'orientation fondamentale des relations bilatérales.

Dans les circonstances actuelles, les deux pays doivent faire des efforts pour renforcer leur confiance politique mutuelle et contrôler, de manière appropriée, la situation, afin de promouvoir conjointement le développement sain et stable des relations bilatérales, selon la vice-ministre chinoise des Affaires étrangères.

Au sujet des îles Diaoyu, elle a réaffirmé la position de la Chine, demandant au Japon de traiter les problèmes de manière discrète et d'éviter de compromettre la situation générale des relations sino-japonaises.

Le communiqué de presse cite également M. Yamaguchi, expliquant que le Japon accorde une grande importance à ses relations avec la Chine.

Le Japon est prêt à renforcer le dialogue et la communication avec la Chine afin de gérer correctement ce litige et de maintenir le bon développement des relations bilatérales, a-t-il ajouté.

La Chine et le Japon sont à ce jour impliqués dans un différend diplomatique portant sur la souveraineté des îles Diaoyu. La Chine a exprimé la semaine dernière son fort mécontentement vis-à-vis des remarques d'un dirigeant japonais concernant ces îles. Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Hong Lei a condamné ces commentaires, indiquant qu'ils "portaient atteinte à la souveraineté territoriale de la Chine".

Geng Yansheng, porte-parole du ministère chinois de la Défense nationale, a pour sa part déclaré jeudi que les forces armées de la Chine étaient capables de sauvegarder la souveraineté territoriale, les droits et les intérêts maritimes du pays. Il a souligné que toute action unilatérale prise par le Japon ne saurait modifier le fait que les îles Diaoyu font partie du territoire chinois.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
De l'« usine du monde » vers la « marque mondiale »
Des liens étroits avec Tokyo sont 'cruciaux' pour les Etats-Unis
Pourquoi les consommateurs chinois de produits de luxe sont-ils si jeunes ?