Flash :

La police chinoise intensifie la chasse aux agresseurs Les Chinois se préparent à célébrer la Fête Nationale Commémoration de l'anniversaire de Confucius dans le Shandong Premières preuves de présence de grandes quantités d'eau sur Mars Népal : 19 morts dans le crash d'un avion à Katmandou (ACTUALISATION) Népal : 19 morts et 3 blessés dans le crash d'un avion à Katmandou Crash aérien à Katmandou : 19 morts, dont cinq Chinois Un projet de loi sur la protection de l'environnement vivement critiqué Un drapeau national sur « la première plage rouge du monde » Les langues et dialectes en voie de disparition vont être préservés pour la postérité Un chat qui louche, nouvelle star du web Google pourrait lancer une tablette à 99 dollars pour concurrencer l'iPad mini Une expérience spatiale japonaise retardée par des débris orbitaux L'armée de l'air chinoise teste ses pilotes Chine : célébrations à l'occasion du Mois de l'Unité ethnique et de la Fête nationale au Tibet Togo/football : le ministère des Sports donne son quitus à l'ouverture d'un centre sport-études à Bassar Togo/football : Les juniors du Togo dimanche à Porto Novo pour affronter leurs homologues du Bénin Des chasseurs J-15 sur le porte-avions chinois "Liaoning" ? CICR : de plus en plus de déplacés et de blessés de guerre en RDC Un vice-PM chinois appelle à améliorer le travail concernant l'allocation de subsistance

Beijing  Ensoleillé  22℃~11℃  City Forecast
Français>>Chine

La détermination de la Chine à préserver sa souveraineté est inébranlable (COMMENTAIRE)

Mise à jour 28.09.2012 16h50

Par Wu Liming

Suite à l'annonce par le gouvernement japonais de la soi-disant "nationalisation" des îles Diaoyu, des navires de patrouille civile chinois ont rejoint mardi les eaux environnant les îles et ont commencé à surveiller cette zone maritime, afin de rappeler la souveraineté de la Chine sur les Diaoyu.

Ces patrouilles, qui constituent une réponse vigoureuse au stratagème japonais de "nationalisation" des îles Diaoyu, montrent la détermination ferme et inébranlable du gouvernement chinois de préserver sa souveraineté et son intégrité territoriale.

Qu'il s'agisse de l'annonce des points et lignes de base des eaux territoriales des îles Diaoyu ou de l'envoi sur zone de navires patrouilleurs, le gouvernement chinois a engagé des actions justes et légitimes pour faire respecter sa souveraineté sur l'archipel des Diaoyu, ce qui lui a valu les acclamations de la population chinoise.

Il faut noter que ces mesures respectent les règles du droit international, et ce de manière ouverte, juste et directe.

C'est un fait connu de tous que les îles Diaoyu et les îlots affiliés sont un territoire sacré de la Chine depuis les temps anciens. Ceci est étayé par des faits historiques et des preuves jurisprudentielles.

La décision du Japon de "nationaliser" les îles est ridicule et absurde. Il s'agit d'une provocation ouverte contre la Chine, seule propriétaire légitime des îles Diaoyu.

Par conséquent, la Chine se doit de riposter résolument. Les patrouilles dans les eaux environnant les îles Diaoyu s'avèrent donc opportunes et nécessaires.

Par le passé, le Japon a volé les soi-disant "droits d'administration" des îles Diaoyu par des moyens injustes. Mais le gouvernement japonais n'a pas su faire d'auto-analyse de ses comportements. Il a agi de manière arbitraire en ignorant la dignité du peuple chinois.

Portons un instant le regard sur l'Europe. L'ex-chancelier allemand Willy Brandt s'est agenouillé devant le monument érigé à la mémoire des victimes du ghetto de Varsovie pour présenter les excuses sincères de l'Allemagne pour les crimes que le pays a commis pendant la Seconde Guerre mondiale, et l'Allemagne réunifiée a officiellement renoncé en 1990 à toute prétention sur le territoire situé à l'est de la ligne Oder-Neisse.

Comparons avec la situation en Asie. Le Japon, autre pays envahisseur durant la Seconde Guerre mondiale, non seulement refuse de s'excuser pour ses crimes de guerre, mais est allé jusqu'à chercher à "nationaliser" les territoires qui appartiennent à un autre pays.

Les agissements du Japon montrent que le pays a l'intention de nier l'issue victorieuse de la guerre mondiale contre le fascisme, ce qui constitue un grave défi à l'ordre international d'après-guerre.

La Chine se trouve dans l'obligation de réagir. Le gouvernement chinois a annoncé lundi les points et lignes de base des eaux territoriales des îles Diaoyu.

En vertu de la Loi de la République populaire de Chine sur ses eaux territoriales et les zones adjacentes, sans l'autorisation du gouvernement chinois, les navires de guerre et bateaux étrangers ne sont pas autorisés à pénétrer dans la zone maritime située autour des îles Diaoyu.

Ces dernières années, le gouvernement japonais a attisé la discorde à maintes reprises sur la question des îles Diaoyu. En particulier, depuis le début de l'année, Tokyo a peu à peu cédé aux forces politiques de droite qui réclamaient à cor et à cri l'"achat" des îles Diaoyu et certaines îles affiliées afin de préparer le terrain à une "acquisition" des îles par le gouvernement.

Récemment, plusieurs hauts responsables japonais ont même tenu des propos irresponsables, tels que ceux menaçant de recourir à la force militaire pour "défendre" le "territoire" national incluant les îles Diaoyu en mer de Chine orientale.

Ces menaces, qui ont provoqué un tollé au sein de la population chinoise, auraient été inimaginables il y a quelques années. Il est évident que le comportement arbitraire du Japon peut être attribué, en partie, à son espoir de bénéficier de l'aide militaire américaine.

Mais il s'agit tout simplement d'un très mauvais calcul, et le Japon ne doit pas sous-estimer la fermeté et la résolution de la Chine en ce qui concerne la sauvegarde de sa souveraineté et de son intégrité territoriale.

Le temps où les pays étrangers pouvaient intimider et humilier la nation chinoise est révolu. Le dossier des îles Diaoyu concerne la souveraineté, l'intégrité territoriale et la dignité nationale de la Chine ; par conséquent, aucune concession n'est envisageable.

Le peuple chinois est un peuple pacifique, mais il n'a pas peur des confrontations et des menaces. De nombreux observateurs internationaux estiment que la Chine riposterait par de nouvelles actions si le Japon continuait à créer des difficultés.

Il conviendrait donc que le Japon se rende compte de la gravité du problème, corrige ses actions mal avisées et revienne sur la bonne voie.

News we recommend

La doyenne du monde a 127 ans La marine chinoise publie des photos de son essai de missiles   Le patron de Louis Vuitton veut devenir belge pour des raisons « d'investissement »
13,6% des femmes ont déjà été victimes de harcèlement sexuel dans le métro   Le vrai Dubaï : l'omniprésence des résidences luxueuses impressionne le monde Le buzz d'un groupe nord-coréen sur les réseaux sociaux chinois
Que sent le parfum de Lady Gaga ? Des photos de l'iPhone 5 à nouveau dévoilées Mise en service imminente: le porte-avions chinois ex-Varyag reçoit officiellement son numéro de coque 16


Source: xinhua

  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Photos

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales