Flash :

Un drapeau national sur « la première plage rouge du monde » Les langues et dialectes en voie de disparition vont être préservés pour la postérité Un chat qui louche, nouvelle star du web Une expérience spatiale japonaise retardée par des débris orbitaux L'armée de l'air chinoise teste ses pilotes Chine : célébrations à l'occasion du Mois de l'Unité ethnique et de la Fête nationale au Tibet Togo/football : le ministère des Sports donne son quitus à l'ouverture d'un centre sport-études à Bassar Togo/football : Les juniors du Togo dimanche à Porto Novo pour affronter leurs homologues du Bénin Des chasseurs J-15 sur le porte-avions chinois "Liaoning" ? CICR : de plus en plus de déplacés et de blessés de guerre en RDC Un vice-PM chinois appelle à améliorer le travail concernant l'allocation de subsistance RDC: Le gouvernement s'engage à accroître la desserte en eau potable de 27% à 40% à l'horizon 2016 L'insertion socioprofessionnelle des sourds-muets est un véritable défi en Guinée Le brise-glace chinois Xuelong achève son expédition en Arctique La police chinoise se dote d'une adresse électronique pour recevoir des informations sur les suspects en fuite Côte d'Ivoire : les autorités préfectorales impliquées dans la lutte contre le travail des enfants Création à Rabat du Réseau des établissements d'enseignement vétérinaire de la Méditerranée La Chine peut jouer un rôle plus grand pour la sécurité alimentaire(FAO) La situation de sécurité publique reste difficile pour les habitants d'Afrique du Sud : enquête Le ministère chinois de la Défense nationale confirme la patrouille de navires de la marine dans les eaux des îles Diaoyu

Beijing  Ensoleillé  22℃~11℃  City Forecast
Français>>Chine

La tournée du plus haut législateur chinois dans quatre pays renforce les relations bilatérales (PAPIER GENERAL)

Mise à jour 28.09.2012 15h33

Le législateur suprême chinois Wu Bangguo effectue actuellement une tournée de deux semaines, qui consiste en des visites officielles d'amitié en Iran, au Myanmar, au Sri Lanka et dans les îles Fidji.

Lors de ses rencontres avec les dirigeants de ces quatre pays, M. Wu a réaffirmé la position de la Chine sur les grandes questions bilatérales et internationales. Sa tournée a contribué à renforcer les relations entre la Chine et ces pays, dans le contexte d'une situation internationale complexe et en évolution permanente.

LA CHINE "JUSTE ET OBJECTIVE" SUR LE DOSSIER NUCLEAIRE IRANIEN

M. Wu, président du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale (APN) de Chine, a rappelé lundi à Téhéran que la Chine avait toujours assumé une position juste et objective sur le dossier nucléaire iranien.

La Chine est opposée à la recherche, au développement et à la possession d'armes nucléaires par tout pays du Moyen-Orient quel qu'il soit, mais estime par ailleurs que le droit d'un pays à utiliser pacifiquement l'énergie nucléaire doit être garanti, a indiqué M. Wu au président iranien Mahmoud Ahmadinejad.

La Chine est contre le recours aux sanctions, à l'intimidation et à la menace avec force pour résoudre ce problème, et a toujours estimé que le dialogue et la coopération étaient les seuls moyens appropriés de régler la question nucléaire iranienne, a-t-il affirmé.

La Chine est en conséquence prête à continuer de jouer un rôle constructif en vue de parvenir à un règlement pacifique de la question, a-t-il ajouté.

Le dirigeant chinois a appelé l'Iran à poursuivre les négociations pacifiques et à adopter une approche souple et pragmatique, afin de faire progresser de manière substantielle les pourparlers avec les six grandes puissances, à savoir les cinq membres du Conseil de sécurité de l'ONU et l'Allemagne.

Le président Ahmadinejad a déclaré pour sa part que son pays souhaitait régler le problème nucléaire par le dialogue et la coopération, et resterait en contact avec toutes les parties concernées.

L'Iran souhaite par ailleurs approfondir ses relations et élargir sa coopération pragmatique avec la Chine dans les domaines de l'économie, du commerce, de l'énergie, de l'agriculture et des infrastructures, a ajouté le président iranien.

PROMOUVOIR LE PARTENARIAT STRATEGIQUE GLOBAL CHINE-MYANMAR

Lors de sa visite au Myanmar, qui était également la première visite d'un président du Comité permanent de l'APN dans le pays, M. Wu a présenté des propositions pour promouvoir le partenariat stratégique global entre la Chine et le Myanmar.

Lors d'une rencontre avec le président birman U Thein Sein vendredi, M. Wu a déclaré que la Chine et le Myanmar devraient continuer à renforcer leur confiance stratégique mutuelle, à se soutenir l'un l'autre sur les questions qui concernent leurs intérêts fondamentaux respectifs, et à préserver les liens d'amitié et de coopération entre les deux pays.

M. Wu a appelé les deux parties à renforcer la coopération économique et commerciale bilatérale, à faire progresser les grands projets de coopération, comme le pipeline Chine-Myanmar, ou d'autres projets qui aideront le Myanmar à améliorer son industrie et les conditions de vie de son peuple.

M. Wu a également indiqué que les échanges humains et culturels bilatéraux devraient être approfondis.

Qualifiant la Chine de "véritable amie du Myanmar", le président birman a quant à lui déclaré que son pays allait renforcer sa coopération pragmatique avec la Chine dans des domaines tels que les infrastructures, l'agriculture et l'énergie.

A l'occasion d'un entretien avec le président de la Chambre des représentants du Myanmar, Thura U Shwe Mann, M. Wu a indiqué que la Chine souhaitait améliorer sa coopération avec le Myanmar sur les questions de gestion des frontières, afin de travailler ensemble à maintenir la stabilité des régions frontalières. Il a ajouté que la Chine respectait la souveraineté et l'intégrité territoriale du Myanmar, et espérait voir les parties au Myanmar parvenir à résoudre leurs différends par le biais de négociations pacifiques.

La coopération économique et commerciale sino-birmane a connu au cours des dernières années une croissance régulière. En 2011, les échanges commerciaux sino-birmans ont culminé à 6,5 milliards de dollars, soit une hausse de 46,3% par rapport à l'année précédente. Jusqu'en août 2012, la Chine avait déjà investi un total de 14,14 milliards de dollars au Myanmar, ce qui en fait le plus grand investisseur étranger dans le pays.

FAIRE PROGRESSER LES RELATIONS ENTRE LA CHINE ET LE SRI LANKA

Lors d'une réunion avec le président sri-lankais Mahinda Rajapakse, M. Wu a indiqué que les relations entre la Chine et le Sri Lanka connaissaient actuellement "leur meilleure période de développement dans l'histoire", ajoutant que la Chine continuerait à apporter tout l'aide dont elle est capable au développement du Sri Lanka.

Il s'agissait de la première visite d'un président du Comité permanent de l'APN au Sri Lanka.

La Chine et le Sri Lanka ont assisté ces dernières années à une croissance soutenue du volume de leur commercial bilatéral, et ont enregistré de nombreux progrès dans les projets d'infrastructure conjoints, comme le terminal de conteneurs du port d'Hambantota au Sri Lanka, ou la centrale électrique au charbon de Puttalam, a indiqué M. Wu.

Il serait souhaitable que les deux parties ajustent leur structure commerciale et élargissent leurs échanges commerciaux, a suggéré M. Wu, ajoutant que la Chine prendrait des mesures pour intensifier sa coopération avec le Sri Lanka en matière d'investissements et de tourisme.

Les deux pays devraient également renforcer leur coopération dans des domaines tels que la recherche maritime, le changement climatique, la réponse aux catastrophes, l'élevage, la transformation des produits agricoles et l'énergie de la biomasse, a indiqué M. Wu.

M. Rajapakse, pour sa part, a déclaré que le Sri Lanka avait de grands besoins en termes d'infrastructures et de ressources humaines, car il souhaitait réaliser une croissance plus rapide, et désirait en conséquence voir plus d'entreprises chinoises venir investir et participer dans la construction des lignes de chemin de fer, des ports et des centrales électriques du Sri Lanka.

Au cours de sa visite, M. Wu a également signé 16 accords de coopération entre les deux pays, concernant aussi bien les exemptions de visa que le développement maritime ou la coopération économique et technique.

La Chine et le Sri Lanka ont établi des relations diplomatiques en 1957. En 2005, ces relations ont donné naissance à un Partenariat de coopération global, de sincérité et de soutien mutuel.

PROMESSE D'UNE COOPERATION ACCRUE AVEC LES FIDJI

Faisant l'éloge des relations sino-fidjiennes, M. Wu a indiqué, lors d'une réunion avec le Premier ministre fidjien Josaia Voreqe Bainimarama, que la Chine avait toujours considéré les Fidji comme un ami et un partenaire dans la région des îles du Pacifique, et était disposée à travailler avec les Fidji pour faire franchir une nouvelle étape à leurs relations.

M. Wu a exprimé son souhait de voir les deux pays consolider leur confiance politique mutuelle, et approfondir leur coopération pragmatique dans des domaines comme les infrastructures, le commerce et l'investissement. La Chine continuera par ailleurs à apporter aux Fidji toute l'aide dont elle est capable, a-t-il ajouté.

Au cours de la visite de M. Wu, les deux pays ont signé trois accords de coopération économique, dont un accord sur la coopération économique et technologique, un accord-cadre sur les prêts concessionnels au niveau gouvernemental, et un accord de prêt concessionnel pour le financement d'un projet d'amélioration d'une route.

La Chine encourage ses entreprises à s'impliquer davantage dans une coopération mutuellement profitable avec les Fidji, et à contribuer au développement économique et social du pays, a déclaré M. Wu.

La Chine soutient les pays insulaires du Pacifique, dont les Fidji, sur leurs demandes raisonnables en matière de développement durable, de sécurité énergétique et de ressources océaniques, a-t-il ajouté.

Pour ce qui est du changement climatique, M. Wu a indiqué que le gouvernement chinois comprenait bien les préoccupations des pays insulaires comme les Fidji. La Chine espère que les pays en développement sauront faire preuve d'unité, appliqueront le principe des "responsabilités communes mais différenciées", et exhorteront les pays développés à remplir leurs obligations.

News we recommend

Un don plein d'espoir pour des mères chinoises Le maquillage : le secret des femmes   De quoi ces photographes sont-ils curieux?
Découvrons l'iPhone 5   Des femmes à bord du navire de guerre «Jinggangshan» La nudité pour la bonne cause ?
La légende des sirènes du Silver Springs Park Football, transfert : C. Ronaldo vaut 200 millions d'euros ! Les cinq types de jets privés préférés des riches


Source: xinhua

  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Photos

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales