Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Culture
Mise à jour 27.01.2005 14h14
L'origine du Nouvel An chinois

Parmi l'ensemble de leurs fêtes traditionnelles, celle à laquelle les Chinois accordent la plus grande importance est à n'en pas douter la fête du Printemps (Nouvel An chinois).

Auparavant, à l'occasion de cette fête, il était monnaie courante de voir, dans les agglomérations urbaines grandes et petites comme dans les campagnes, les gens courir se procurer entre autres des estampes de Nouvel An, du papier découpé pour la décoration des fenêtres ou des battants de porte, des lampions, des pétards, des masques peints, des sentences parallèles de la fête du Printemps…

Ainsi, on passait le Nouvel An traditionnel dans une ambiance d'allégresse et une mer multicolore de décoration, en fréquentant les foires spécialement organisées à cette occasion.

Au réveillon du Nouvel An chinois, dès que minuit sonne, on entend éclater partout des pétards qui annoncent l'arrivée de la première aube de la nouvelle année.

Lors des temps anciens, la fête du Printemps était appelée le jour de l'an, ce qui voulait dire le premier jour d'une nouvelle année. Sous le règne de l'empereur Wudi des Han (140-88 ans av. J.-C.), dans le “calendrier primaire” qu'il avait personnellement mis en place, le sage Sima Qian a défini le premier jour de la première lune comme le Nouvel An. Puis, on a vu cette coutume de Nouvel An du calendrier lunaire se transmettre jusqu'à nos jours.

Pour les Chinois, la fête du Printemps est devenue, en quelque sorte, un symbole de l'union et de la prospérité et une occasion où ceux-ci expriment leurs espoirs pour l'année à venir.

Source:



Adresse email du destinataire


 Découverte des plus anciens troglodytes et de fours à porcelaine privés (5)
 Découverte des plus anciens troglodytes et de fours à porcelaine privés (4)
 Découverte des plus anciens troglodytes et de fours à porcelaine privés (3)
 Découverte des plus anciens troglodytes et de fours à porcelaine privés (2)
 Découverte des plus anciens troglodytes et de fours à porcelaine privés
 La Chine au septième rang mondial quant à son influence culturelle
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.