Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Plan du Site Aide Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Portraits

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS
 Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)

 Radio Chine Internationale

 Centre d'Information et d'Internet de Chine

 Beijing Information

 Ambassade de France en Chine

Français>>Culture
Mise à jour 10:13
Chine: les traditions folklores regagnent en popularité

Jiang Lanping n'aurait jamais imaginé que ses services seraient si demandés à l'approche des vacances du Nouvel An Chinois.

En effet, cette semaine des centaines de couples se sont présentés pour être mariés faisant de longues heures de queue. Le directeur de l'unité d'enregistrement des mariages du Bureau des Affaires civiles de l'Arrondissement ouest de Beijing, a marié 293 couples en un temps record de 14 heures le 6 janvier. Cet empressement de la part des Chinois vient du fait que la nouvelle année à venir, qui débutera le 4 février ne sera pas propice aux mariages, c'est donc principalement par superstition que ces Chinois se sont mariés avant la nouvelle année.

Ces dernières années, la présence de la culture chinoise s'est faite de plus en plus ressentir à l'étranger, qu'il s'agisse de cinéma, de costumes traditionnels ou d'art folkore en général. En même temps les Chinois eux-mêmes sont de plus en plus conscients de leur propre héritage, et l'une des conséquences à ce phénomène est la résurgence de la superstition et des diseurs de bonne aventure.

L'année dernière, selon une enquête menée par l'Association des Sciences et Technologies de Chine, 13,3% des Chinois croient en la physiognomonie, l'astrologie et les autres formes de voyance.

Bien que la Chine se concentre pleinement sur la science et la modernisation, l'enquête montre que les coutumes folkloriques chinoises ne disparaissent pas malgré les mesures d'éradication prises ces dernières décennies.

"Les traditions folklores sont encrées dans la chair et le sang des Chinois, et ne disparaîtront pas facilement," a expliqué Liu Tieliang, un expert en Folklore, professeur à l'Université Normale de Beijing et vice-conseiller de l'Association des Coutumes folkloriques de Chine. Ce dernier a par ailleurs ajouté que la résurgence de ce phénomène était tout naturel.

En effet avec la croissance extraordinaire de la Chine, la société dans son ensemble entre dans un mouvement rapide ponctué de nombreux changements. Le chômage, les choix de carrières ou encore le divorce qui n'étaient pas des problèmes lorsque la Chine était sous une économie planifiée, sont aujourd'hui chose commune à laquelle les Chinois doivent faire face.

Ces changements au sein de la société peuvent être des facteurs déstabilisants, et les gens ont donc besoin d'avoir des confirmations sur leur vie en général, et ces confirmations viennent souvent de diseurs de bonne aventure ou encore de pronostiques de sites internent spécialisés en la matière, a ajouté Liu.

Néanmoins, les experts en Folklore appellent à des mesures plus compréhensives pour régler ce problème, alors que les départements du gouvernement devraient essayer d'enrayer la propagation de coutumes négatives ainsi que de cultiver une manière de penser plus rationnelle et scientifique auprès du grand public, a conclu Chen Qinjian, professeur à l'Université Normale de la Chine Orientale.

(xinhua)



Adresse email du destinataire


Copyright © 2000-2004 Tous droits réservés.