Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Plan du Site Aide Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Portraits

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Culture
Mise à jour 10:48
Voyages de Zheng He dans « l'ouest de l'océan »: promouvoir un commerce équitable

Dans la rue commerciale du détroit de Malacca, les boutiques des Chinois sont disposées en rangs serrés et sont riches de marchandises. Selon un Chinois local appelé Lin, Macca, important port et centre commercial de l'Asie du Sud-Est, jouissant d'un prix équitable et d'un bon prestige voit chaque jour d'innombrables commerçants de tous les pays faire du commerce. Le commerce équitable que Zheng He avait promu dans le détroit de Malacca est passé à la postérité comme une belle histoire.

Zheng He, approuvé par l'empereur Chengzu des Ming (1368-1644), a fait sept voyages dans « l'ouest de l'océan » et a lancé des activités commerciales dans les pays parcourus. D'après des documents, lors de ses sept voyages dans « l'ouest de l'océan », en appliquant la politique économique consistant à ''opérer des échanges selon le principe de complémentarité'', Zheng He échangea des porcelaines ''bleu et blanc'', du musc, du thé, des laques, des sapèques, des soies, du coton et des objets métalliques de Chine contre 191 espèces de produits dont des bijoux et des épices dans les pays d'Afrique et d'Asie.

Dans chaque endroit où la flotte a accosté, Zheng He s'informa d'abord des monnaies locales, des moyens de commercer, de la conversion des poids et mesures, etc, afin de faire un commerce équitable. Les activités commerciales ont donc été favorables. Les actions de Zheng He sur un pied d'égalité et une confiance mutuelle donnèrent un bon exemple à tous les pays. Pendant une période, le détroit Persan et l'embouche de la mer Rouge furent des centres de distribution entre l'Orient et l'Occident. Les commerçants persans et arabes emmenèrent des soies, des porcelaines de Chine et des épices de l'océan Indien du Sud dans l'est de la mer Méditerranée, par laquelle elles furent transportées en Europe.

Selon Lin, ces échanges sino-étrangers ont accéléré non seulement le développement rapide de la manufacture des porcelaines, le textile, l'artisanat et la construction navale de la dynastie des Ming, mais ont aussi exercé une influence profonde dans la politique, l'économie et la culture des pays asiatiques. Elles ont, en outre, fait prospérer les activités commerciales internationales. L'entrée des produits étrangers en Chine stimula le développement économique intérieur du pays. Par exemple, le poivre qui était alors rare en Chine devint un produit normal.

(china.org.cn)



Adresse email du destinataire


Copyright © 2000-2004 Tous droits réservés.