Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Portraits

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Culture
Mise à jour 08:23
La fièvre du chinois se confirme en Chine

Cette année, le nombre de Français qui se sont inscrits à l'Examen de niveau de chinois (ENC) a dépassé 600, ce qui représente une augmentation substantielle par rapport à l'année dernière. « Du point de vue du nombre d'étudiants, on constate que le chinois langue étrangère est passé dans les écoles de la 9e place il y a cinq ans à la 6e place aujourd'hui. Il est parfaitement possible qu'il arrive à la 5e place d'ici trois ans, après l'anglais, allemand, l'italien et le russe. » M. BELLASSEN, superviseur de l'enseignement du chinois au ministère de l'Education nationale et président de l'Association des professeurs de chinois explique que du point de vue de la recherche d'un emploi le statut du chinois a complètement changé par rapport à la situation du début des années 70. A l'heure actuelle, les relations entre la Chine et la France ne cessent de se développer et de plus en plus de Français songent au chinois pour améliorer leurs chances de trouver du travail. L'utilité du chinois sur le marché du travail est désormais reconnue par un nombre croissant de pères de famille, de responsables d'établissement scolaire et d'étudiants.

Aujourd'hui la majorité des écoles françaises de tous les niveaux offrent des cours de chinois. Des établissements prestigieux tels que l'Ecole d'ingénieurs de France, l'Ecole normale supérieure, l'Ecole polytechnique et l'Institut supérieur du commerce ont désormais tous le chinois à leur programme d'enseignement. A l'heure actuelle, près de 4000 étudiants français étudient le chinois dans les écoles supérieures françaises. Rien qu'aux Langues orientales de Paris on plus de 1800 étudiants inscrits. Cette année plus de 1000 écoliers français ont été initiés à la langue chinoise.

M. BELLASSEN explique qu'il y a actuellement 9330 étudiants du secondaire qui apprennent le chinois, soit une augmentation de 22%. Il est convaincu que ce chiffre dépassera 10.000 l'année prochaine. Par ailleurs toutes sorte d'associations et de groupements de Chinois d'outremer ont commencé à proposer des services linguistiques en chinois et les cours organisés par ces groupes regroupent d'ores et déjà plus de 10.000 personnes. Il est à noter que le nombre de professeurs de chinois inscrits à l'Association des professeurs de chinois est passé de 30 en 1984 à 278 aujourd'hui, ce qui la place juste derrière l'Association des enseignants d'anglais d'Amérique.

L'attaché culturel de l'ambassade de Chine à Paris affirme que la fièvre du chinois qui s'est emparée des français est un excellent indicateur de l'état des relations entre les deux pays. Elle reflète aussi le décollage économique de la Chine et l'intérêt des Français pour le marché chinois, sans parler des possibilités d'emploi accrues qu'implique la connaissance de la langue chinoise. A cela s'ajoute le fait que les deux pays ont organisé une année culturelle croisée qui a éveillé l'intérêt des gens pour l'apprentissage du chinois. L'ENC a vu le jour en France en 1994. L'examen se tient à Paris, Bordeaux, Marseille, Rennes, Lens, Lyon, l'île de la Réunion. L'année prochaine, l'examen aura lieu également à Lille. Le plus grand centre d'examen est celui de Paris. Jusqu'à la fin de l'année dernière, 400.000 étudiants étrangers ont passé cet examen, avec plus de 100.000 candidats l'année 2004. Tous les pays d'Europe occidentale, sauf le Portugal, abritent désormais un centre d'ENC et la France est, après la Corée et le Japon, le pays comptant le plus grand nombre de candidats à cette épreuve dans le monde.

20/07/2005



Adresse email du destinataire


 26 instituts de Confucius dans le monde

 Chine: lancement des manuels de langue chinoise destinés à des régions russophones

 Il est établi à ce jour que 600 personnes participeront à la première Conférence mondiale sur la langue chinoise

 La Chine formera davantage d'enseignants de la langue chinoise à l'étranger
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.