Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Portraits

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Culture
Mise à jour 08.08.2007 16h09
De vieilles marques à Beijing seront traduites en 7 langues étrangères

Le restaurant de canard laqué « Quanjude » à Beijing chercher à attirer un plus grand nombre de clients par des langages compréhensibles pour étrangers.

Ce restaurant de vieille marque a rejoint lundi 6 août 30 autres entreprises de grande marque à Beijing dans une campagne visant à obtenir une meilleure reconnaissance à l'étranger, par leurs marques et menus traduits en langues étrangères.

Encouragées par l'Association des Vieilles Marques de Beijing, ces entreprises de vieille marque de Beijing veulent avoir leurs enseignes et leurs publicités en anglais, français, russe, espagnol, allemand, japonais et en coréen.

« Bien qu'ils aiment nos produits, des consommateurs d'outre-mer ne savent pas prononcer les noms chinois de nos entreprises, encore moins les retenir pas cœur. Ce qui pose un grand obstacle à notre expansion sur le marché étranger », a dit Yin Zhong, porte-parole de l'Association.

Par exemple, un visiteur étranger peut avoir l'embarras du choix de produits de canard laqué. Mais avec un menu traduit en langues étrangères, il veut goûter bien sûr du canard laqué de marque « Quanjude ».

« Les consommateurs étrangers représentent environ 30% de nos clients, mais très peu de ces étrangers peuvent écrire le nom de notre entreprise », a dit Shi Bingfeng, directeur général adjoint de la chaîne de restaurants de canard laqué « Quanjude ».

Cette campagne durera jusqu'au 25 septembre et le public est encouragé à y participer.

Des contrats seront signés avec des traducteurs et leurs œuvres jouiront d'une pleine protection de propriété intellectuelle.

Des milliards de yuans (un dollar = 7,56 yuans) ont été alloués pour promouvoir et revitaliser la culture et l'art traditionnels incarnés par des centaines de vieille marque, depuis le restaurant jusqu'à la médecine traditionnelle.

Des experts considèrent également cette campagne comme une opportunité de promouvoir les communications trans-culturelles, avant un afflux de visiteurs étrangers qui viendront à Beijing pour les Jeux olympiques de 2008.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 Editorial sur l'anniversaire de la Région autonome de Mongolie intérieure

 La Grande muraille en grand danger

 Ouverture de la boutique mère de produits olympiques à Wangfujing

 Les expositions ont rapporté 26,4 milliards de HK$ à Hongkong en 2006

 La comédie musicale française « Monde des poupées » est en tournée dans le nord de la Chine

 Une cérémonie de mariage mixte retransmise en direct sur Internet (2)
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.