Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Culture
Mise à jour 20.11.2008 13h49
Le hanyu à la tête des vingt principaux symboles de la culture chinoise

Le magazine hebdomadaire américain « Newsweek » a réuni dernièrement les résultats de la vote d'ensemble d'internautes de plusieurs pays, dont les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et le Canada et a pu établir ainsi les vingt principaux symboles culturels de douze grands pays culturels, apprend-on de « Chinese Business Gazette ».

Les douze grands pays culturels déterminés d'après le vote des internautes sont les suivants : les Etats-Unis, la Chine, la Grande-Bretagne, la France, le Japon, l'Italie, l'Allemagne, la Russie, l'Espagne, l'Inde, la Grèce et la Corée du Sud. Pour ce qui est des vingt principaux symboles imagés de la culture de ces douze pays, ils sont connus et ils concernent divers et différents domaines dont l'économie, le sport, la musique, la gastronomie, la construction, l'histoire et la politique. En ce qui concerne les symboles imagés représentant la culture chinoise, le hanyu (la langue chinoise) occupe la première place, suivi du Musée du Palais impérial (la Cité interdite) de Beijing, la Grande Muraille, les jardins paysagers de Suzhou, Confucius, le taoïsme, l'Art de la guerre de Sunzi, les statues de guerriers et de chevaux en terre cuite, les grottes de Mogao, l'Empire de la dynastie des Tang, la soierie, la porcelaine, l'Opéra de Pékin, le Temple de Shaolin, le kung-fu, le Pèlerinage à l'Ouest, le Temple du Ciel, le Président Mao, l'acupuncture et la cuisine chinoise.

« Quant aux vingt symboles imagés concernant la culture chinoise, bien qu'ils soient assez bien fondés à un certain point, mais dans leur ensemble, il revêt quand même un caractère partial qui mérite d'être discuté et débattu. La raison de cette partialité est due à la méconnaissance et à l'ignorance des étrangers de la culture chinoise. », a déclaré le Directeur Adjoint du Musée de Xi'an Kong Zhengyi.

D'après lui, étant donné que ce sont des symboles imagés de la culture d'un pays, il doivent alors pouvoir représenter ce qu'il y a de plus élevé de la culture nationale et historique de ce pays, ils doivent être reconnus et acceptés par la masse populaire comme tel depuis de longues années et ils doivent revêtir un caractère national représentatif. Quant aux vingt symboles de la culture chinoise, ils sont désignés en tenant compte du vote d'internautes organisé par « Newsweek », alors que ces internautes ont des connaissances limitées et restreintes de la culture chinoise. Leurs connaissances sur cette culture proviennent principalement des films qu'ils ont vus et des livres qu'ils ont lus, c'est pourquoi celles-ci sont basées surtout sur des éléments culturels en vogue, tels que le kung-fu, l'Opéra de Pékin, l'acupuncture et la cuisine chinoise ou bien sur des symboles de la Chine déjà très connus dans le monde : Grande Muraille, statues de guerriers et de chevaux en terre cuite, porcelaine, Confucius, … etc.

« Ces symboles-là ont fait effectivement leur apparition tout au long du courant historique plusieurs fois millénaires de la nation chinoise. Mais, ils représentent seulement une petite partie de la culture chinoise. », a poursuivi Kong Zhengyi qui a jouté que le bassin du Fleuve Yangtsé et celui du Fleuve Jaune, qui sont la source de la naissance de la culture chinoise doivent figurer sur la liste, de même que Huangdi qui est l'aïeul commun de toute la nation chinoise. Quant à la « soierie », il est plus juste et plus précis de dire « la Route de la soie ». Pour ce qui est du « Pèlerinage à l'Ouest », c'est seulement une légende mythologique, alors que le symbole culturel qui le concerne c'est en fait le moine bouddhique Xuanzhuang.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 Une bonne nouvelle pour les étrangers qui désirent apprendre le chinois
 Lancement à Bruxelles d'un projet d'échanges sino-européen
 La passion pour l'apprentissage du chinois s'étend sur l'Internet
 J.O. de Beijing : aucun obstacle pour obtenir des informations même si l'on de parle pas chinois
 La langue chinoise envahie de mots anglais
 Apparition en Chine d'une grande quantité de mots et d'expressions
 Trois étudiants américain, indonésien et nord coréen remportent le titre de « messager de la langue chinoise »
 Besoin croissant d'enseignants du chinois dans le monde
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.