Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Culture
Mise à jour 27.02.2009 16h18
La sculpture de beurre (酥油花Suyouhua)

Il existe une coutume spéciale parmi les Tibétains au Qinghai et au Tibet : il s'agit de la fabrication des sculptures de beurre en hiver. C'est un art de fabrication des formes diverses en beurre: des figures humaines, des fleurs, des jolis bâtiments, des oiseaux et des bêtes qui présente certaines scènes ou des épisodes populaires qui représentent la vie de Bouddha.

Le beurre est fabriqué à partir du lait de chèvre ou de yak. Il est facile à mouler, parce qu'il est blanc comme neige, fin, tendre, malléable, et se mélange bien avec les pigments.

La sculpture de beurre a une longue histoire derrière elle. Lorsque la princesse Wencheng de la dynastie Tang s'était mariée en 641 avec Songzan Gambo, le chef du peuple tibétain, elle a pris avec elle une statue de Sakyamuni en or, qui a ensuite été conservée au monastère de Jokhang à Lhassa. Plusieurs centaines d'années plus tard, Tsong Kha-pa (1357-1419), le fondateur de la Secte Jaune du lamaïsme, a offert à la statue un bouquet de fleurs fabriqué de beurre. C'est ainsi que fût créé le rituel qui s'est répandu et a prospéré dans le monastère de Ta'er (Gumbum), le lieu de naissance de Tsong Kha-pa dans la province de Qinghai. Améliorée au fil des ans par les lamas du monastère, la technique des figures en beurre est devenue un art qui, avec la sculpture d'argile, les peintures murales et la broderie tanka avait contribué à la renommée du monastère.
Un festival qui commence le 15e jour du Nouvel An lunaire est organisé chaque année au monastère, avec en plus des peintures et des broderies, l'affichage d'un grand nombre de sculptures de beurre coloré, attirant d'immenses foules de visiteurs Tibétains et Han.

Comme le beurre fond à la chaleur, cet artisanat est pratiqué seulement en hiver.

[1] [2] [3] [4] [5]

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 Un actionnaire principal de Christie's a financé des éléments pour l'"Indépendance du Tibet"
 Les têtes d'animaux de Yuanmingyuan en farine à l'intérieur d'un noyau de pêche
 L'odeur délicieuse du Zongzi flottera sur Beijing en avril
 La Chine et la RPDC signent un accord d'échanges culturels de trois ans
 Exposition de peintures de Wu Guanzhong à Beijng (9)
 Exposition de peintures de Wu Guanzhong à Beijng (8)
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.