Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Culture
Mise à jour 05.03.2009 08h40
Création d'une union internationale d'avocats d'origine chinoise pour le retour des objets pillés

Des avocats d'origine chinoise ont décidé d'unir leurs compétences dans le monde entier pour aider au retour en Chine des vestiges culturels perdus tout en continuant à s'intéresser aux suites de la vente aux enchères controversée de deux bronzes du Yuanmingyuan (ancien Palais d'été), par Christie's à Paris.

Contacté par téléphone à Madrid où il se trouvait mercredi, Liu Yang, porte-parole et membre fondateur de cette union, a déclaré à l'agence Xinhua: "dix avocats, travaillant dans cinq pays, ont rejoint notre alliance".

Liu Yang a refusé de révéler où pratiquaient ces avocats mais il a souligné que l'alliance envisageait d'avoir un coordinateur "dans chaque pays étranger où un grand nombre d'objets pillés et des vestiges culturels sont en circulation".

Ces pays comprendront ceux qui avaient formé une alliance militaire en 1900 pour envahir la Chine, a-t-il précisé. Il s'agit de la Grande-Bretagne, la France, l'Allemagne, la Russie, les Etats-Unis, le Japon, l'Italie et l'empire Austro-Hongrois qui a donné naissance plus tard à plusieurs pays d'Europe centrale et méridionale.

"Le groupe d'avocats qui s'était formé pour tenter d'empêcher la vente des bronzes par Christie's à Paris, a terminé sa mission" a annoncé Liu Yang, qui faisait partie des fondateurs de ce mouvement qui comprenait 81 avocats et trois confrères étrangers. Ce groupe d'avocats s'était formé pour empêcher la vente aux enchères de deux têtes en bronze, l'une de lapin, l'autre de rat, pillées dans l'ancien Palais d'été par les forces Anglo-françaises durant la seconde guerre de l'opium en 1860.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Explications de l'acheteur sur son refus de paiement
 L'attitude de M.Sarkozy jugée cruciale par des internautes pour les relations sino-françaises
 La Chine exige à nouveau le retour des têtes en bronze provenant du Palais d'été
 Le patriote chinois qui a été l'enchérisseur des reliques s'oppose à leur vente
 La vente aux enchères des deux bronzes par la maison Christie's est une leçon pour le monde entier
 Cai Mingchao : l'acheteur anonyme des deux têtes en bronze mises en vente aux enchères à Paris
 Chine: l'acheteur des deux pièces de l'ancien Palais d'été adjugées à Paris refuse de les payer
 Les deux sculptures ont été adjugées à Cai Mingchao
 La vente aux enchères de deux bronzes chinois en France a irrité les internautes chinois
 Un actionnaire principal de Christie's a financé des éléments pour l'"Indépendance du Tibet"
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.