Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Culture
Mise à jour 05.03.2009 16h19
Li Zhaoxing : la vente aux enchères des antiquités volées n'est pas « raisonnable »

Le 4 mars à 11 h, la conférence de presse de la 2e session de la XIe APN a eu lieu dans le Grand Palais du Peuple. M. Li Zhaoxing, porte-parole de la session, a présenté l'ordre du jour et a répondu aux questions posées par les journalistes chinois et étrangers sur les activités de l'APN.

Selon M. Li, la vente aux enchères des deux têtes en bronze du Palais d'Eté de Yuanmingyuan a provoqué une grande répercussion, une des raisons est qu'elle s'est passée à Paris, une ville qui possède une histoire culturelle glorieuse, une ville qui a joué un rôle important à l'époque de la Renaissance. La France, où naquirent nombre de grands écrivains intègres comme Victor Hugo, a mis en vente aux enchères les antiquités volées à la Chine, alors pays en développement. Ceci explique pourquoi le public a été d'autant plus surpris et choqué par ce geste.

M. Li a révélé que cette vente aux enchères n'honorait pas la réputation du pays du vendeur, mais bien au contraire. La culture n'a pas de frontières, en revanche les personnes évoluant dans le milieu de la culture en ont une. Quelle que soit votre nationalité, il est nécessaire de réfléchir avant d'agir afin de ne pas salir la réputation de votre patrie. L'individu n'a quant à lui pas grand-chose à gagner à se conduire de la sorte. « Il existe un proverbe chinois : "Qui aime l'argent le gagne d'une manière adéquate. ". Je ne pense pas que la vente aux enchères d'antiquités volées constitue une manière adéquate », a-t-il exprimé.

« Même si la vente aux enchères se passe bien, et que le vendeur gagne une grande somme d'argent, comment peut-il avoir la conscience tranquille en sachant qu'il a blessé le sentiment du peuple d'un pays qui ne lui a jamais fait de mal ? Comment pourrait-il être heureux avec cette somme d'argent ? Ne se trouverait-il pas dans une situation embarrassante, voire déplorable ? » Les Français, tout comme le reste du monde, adorent la liberté. L'écrivain espagnol Cervantes a dit que « la véritable liberté est de se contrôler. » Lorsqu'une personne blesse la dignité d'autrui, il a en même temps blessé la sienne.

De plus, M. Li a indiqué que le siège de l'UNESCO se situe à Paris. L'UNESCO a approuvé une convention en 1976, stipulant que tous les pays membres de l'UNESCO acceptent de rendre les antiquités volées à leurs pays natals.

Source: China.org.cn



Adresse email du destinataire


 Les deux têtes d'animaux en bronze suscitent parmi les Chinois un violent sentiment de « rejet de l'opprobre »
 Création d'une union internationale d'avocats d'origine chinoise pour le retour des objets pillés
 Explications de l'acheteur sur son refus de paiement
 L'attitude de M.Sarkozy jugée cruciale par des internautes pour les relations sino-françaises
 La Chine exige à nouveau le retour des têtes en bronze provenant du Palais d'été
 Le patriote chinois qui a été l'enchérisseur des reliques s'oppose à leur vente
 La vente aux enchères des deux bronzes par la maison Christie's est une leçon pour le monde entier
 Cai Mingchao : l'acheteur anonyme des deux têtes en bronze mises en vente aux enchères à Paris
 Chine: l'acheteur des deux pièces de l'ancien Palais d'été adjugées à Paris refuse de les payer
 Les deux sculptures ont été adjugées à Cai Mingchao
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.