Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Culture
Mise à jour 03.04.2009 13h14
Une proposition concernant la restitution à la Chine des « têtes d'animaux »

Bernard Gomez, Président de l'Association pour la protection de l'art chinois en Europe, a déclaré le 2 avril qu'il écrira, aux deux plus hauts dirigeants de la Chine et de la France qui participent actuellement au Sommet du G20 tenu à Londres, une lettre dans laquelle il appelle le gouvernement français et les entreprises françaises à prendre des mesures pour contribuer à la restitution à la Chine des têtes d'animaux dévalisées du Palais Yuanmingyuan.

Il a précisé que le moyen qu'il propose pour cela est la suivante : le Ministère français de la Culture doit prendre l'initiative d'organiser des entreprises françaises pour le collecte en commun de fonds et de négocier ensuite avec l'actuel propriétaire des têtes d'animaux en question afin de les acheter à un prix relativement bas et de les remettre ensuite au gouvernement chinois. « En réalité, avant et après la vente aux enchères organisée par Christie's, plusieurs entreprises françaises m'ont contacté pour m'apprendre leur désir de procurer des fonds destinés à l'achat des deux têtes d'animaux en bronze et de les restituer à la Chine, ce qui est quelque chose d'excellente pour réparer les dommages causés aux relations entre les deux pays dans les domaines de la culture et de l'économie. Seulement, jusqu'à maintenant on ne connaît pas encore l'idée de Pierre Bergé (le collectionneur des deux têtes) et s'il accepte cette proposition. Mais, nous nous efforceront à communiquer avec lui. »

Une lettre écrite par le très connu sculpteur chinois Zhu Bingren a été remise le même jour à Gomez et il est prié à celui-ci de la transmettre à Bergé. Il est demandé dans la lettre à ce dernier de fournir au sculpteur les indications suivantes pour lui permettre de reproduire exactement les deux têtes de rat et de lapin en question : la nature de leur matière, leur poids, leurs photos détaillées claires, nettes et distinctes prises sous divers angles et de différentes directions.

Zhu Bingren a déclaré dans la lettre que si par hasard Bergé accepterait de restituer les deux têtes en bronze, il lui offrirait alors comme souvenirs les reproductions de celles-ci.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 Une plainte réclamant le retour en Chine d'objets patrimoniaux volés sera difficile, selon un professeur de droit
 Réclamation de la restitution des objets anciens pillés au Yuanming Yuan
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.