100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 30.09.2009 10h20
Jean Michel Jarre : Je voudrais aller vivre à Beijing

Compositeur français ainsi que pionnier et maître incontestable de la musique électro-pyrotechnique, Jean Michel Jarre, qui aime bien la musique et la gastronomie chinoises, a déclaré le 28 septembre dans la soirée à un correspondant de l'Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle) qu'il voudrais bien aller vivre à Pékin (Beijing).

Invité à la réception donnée à l'Ambassade de Chine en France à l'occasion de la Fête nationale chinoise, Jean Michel Jarre a parlé de ses profonds liens d'amitié avec la Chine. Il a dit : « Je suis un ami de la Chine. J'ai apporté avec moi en Chine la musique électronique et j'ai eu la chance de conquérir le public chinois, ce qui revêt non seulement une signification importante pour le pays, mais également pour moi. Car cela m'a permis de maintenir des liens amicaux serrés avec la Chine où j'y vais souvent et où j'ai un grand nombre d'amis. »

Le musicien français a déclaré qu'il apprécie beaucoup la musique traditionnelle chinoise, de même que la musique moderne chinoise. Pour ce qui est des instruments de musiques traditionnels chinois, il préfère le plus le 'erhu' (violon chinois à deux cordes), « C'est parce que le son émis par cet instrument me rappelle toujours la voix douce, légère et mélodieuse de la femme et j'essaie d'incorporer et de fondre ce genre d'élément musical dans ma musique électronique. », a-t-il dit et d'ajouter qu'il apprécie la musique moderne chinoise parce qu'elle est 'riche, variée et fort intéressante'. Il a dit : « J'ai beaucoup de projets quant au développement de la musique électronique et je souhaite pouvoir coopérer dans ce domaine avec les musiciens chinois. »

Il a poursuivi en disant qu'il aime fort Pékin, car cette ville lui a donné beaucoup d'idées et d'inspirations. « Lors de mon séjour à Pékin, j'aime surtout me balader dans les rues de la ville, car cela me permets de sentir le dynamisme et la vitalité qui y sont contenus et cachés. Pour moi il y a une grande différence avec la France où à chaque fois que j'y rentre, j'ai le sentiment de revoir une grand-mère. C'est la raison pour laquelle je souhaite pouvoir vivre à Pékin. »

Jean Michel Jarre a insisté que toutes sortes d'arts ont trouvé leur place à Beijing où elles ont pu se développés dans de bonnes conditions et qu'il est persuadé qu'après New York des Etats-Unis et Tokyo du Japon, le Beijing de la Chine sera le prochain centre de la musique mondiale.

En sentant et en humant la bonne et délicieuse odeur de la cuisine chinoise qui flottait dans l'air, Jean Michel Jarre a affirmé qu'il se raffole de la gastronomie chinoise et qu'à son avis les plats chinois et ceux de son pays natal ‘se valent les uns les autres' et ‘occupent la même place dans son cœur'.


60e anniversaire de la fondation de la RPC

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Premier ministre chinois se rendra en RPDC en octobre
Chine: de nouveaux types de missiles lors du défilé de la Fête nationale
Le développement de la Chine donne de l'espoir à l'Afrique
Sommet du G20 : pas de perdant ni de gagnant
Pourquoi la Chine a-t-elle pu échapper à la « théorie de l'écroulement » ?