100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 28.04.2010 09h47
Expo 2010-dossier : Pavillon de la Chine, la "Couronne Orientale"

Situé dans la zone de Pudong sur la rive orientale de la rivière Huangpu et d'une superficie de 160 100 m², le pavillon chinois de l'Exposition universelle de Shanghai comprend un hall national, un hall pour les provinces et régions de la Chine et un hall pour Hong Kong, Macao et Taiwan.

Le pavillon chinois est le pavillon le plus grand. Il est le point de repère de tout l'exposition, privilège bien mérité au demeurant. Situé au coeur du parc, le pavillon frappera le visiteur dès son entrée dans le complexe.

Le pavillon national est composé de quatre piliers en béton armé et d'une structure en acier sous forme d'arc suspendu, ce qui lui donne l'allure d'une "Couronne orientale", une sculpture qui unit les éléments chinois et représente l'esprit chinois. Le pavillon régional s'étend horizontalement comme une fondation plate qui fait ressortir le pavillon national et sert de place urbaine ouverte, tendre, familière et riche.

"La couronne orientale" est une structure complexe qui met en exergue la culture traditionnelle chinoise et toute sa diversité. On peut ainsi voir toute l'histoire chinoise et ses traditions à travers de l'architecture, de la calligraphie, de l'art de jardiner et de la planification urbaine.

La structure principale du pavillon est coiffée d'un toit composé de 56 dougongs traditionnels. Le nombre 56 représente également le nombre de groupes ethniques qui composent la Chine. La structure en dougong a une longue histoire vieille de plus de 2 000 ans. Cette technique architecturale se caractérise par un travail effectué directement sur le bois sans avoir à coller les pièces entre-elles.

Le pavillon national est au centre des pavillons des provinces. Ces derniers représentent le noyau culturel essentiel de toutes les provinces. Les toits sont également merveilleusement décorés. Les jardins couvrent une surface de plus de 30 000 mètres carrés.

Huit types de paysages naturels seront construits avec les huit pavillons provinciaux, tels que des terres marécageuses, des montagnes, des forêts et des déserts. Accompagnés du bâtiment principal, ils représentent la gigantesque superficie de la Chine. Les concepteurs ont déclaré que théoriquement, la présence de ces grands jardins permettront de réduire la température de l'Expo universelle de 3 degrés.

Le pavillon, un bâtiment rouge de 63 mètres de haut, forme une couronne d'empereur, va en s'évasant de bas en haut.

Le rouge chinois utilisé pour son extérieur est tiré du rouge de Tian'anmen et du Palais impérial qui a une histoire de 600 ans. Il a été raffiné et innové pour s'adapter à la forme du pavillon de Chine à l'Expo 2010. C'est l'incarnation des intelligences de l'Académie de peinture de Chine et de l'équipe de conception. Le rouge chinois symbolise les qualités nationales "enthousiasme, effort et union" et il revêt avec classicisme d'un vernis rouge "la Couronne Orientale", comme on a surnommé le pavillon de la Chine de cette Expo 2010.

Le rouge chinois du pavillon de Chine est composé de sept sortes de couleurs rouges qui peuvent combiner la réfraction des rayons du soleil en plein jour et la projection des lumières dans la nuit pour présenter un effet visuel équilibré et classique. Les façades du pavillon composent quatre sortes de rouge. À l'intérieur du pavillon, trois sortes de rouge ont été utilisées.

Le pavillon chinois présentera une exposition appelée "recherche à l'est". La présentation se focalise sur la sagesse dont les citadins de la Chine antique faisaient preuve pour régler leurs problèmes d'urbanisation. Cette exposition est bien entendu fidèle au thème global de l'Exposition qui consiste à relever les défis que pose une société moderne urbanisée.

Une fois que Shanghai 2010 aura fermé ses portes, le 31 octobre prochain, le pavillon de la Chine sera transformé en musée. Il continuera à offrir aux visiteurs la chance d'explorer l'histoire et la culture chinoises.

Expo 2010 de Shanghai

[1] [2] [3] [4]

Source: CRI

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
la ligne ferroviaire à grande vitesse Fujian-Xiamen
Séisme au Qinghai : le bilan s'alourdit à 2 220 morts
L'augmentation du droit de vote de la Chine à la BM revêt plutôt une importance symbolique
Serait-il trop tard pour s'implanter sur le marché chinois?
Séisme à Yushu : la presse occidentale s'intéresse tout particulièrement aux relations entre Tibétains et Hans dans la région sinistrée
L'heure est venue pour une nouvelle approche de la stabilité sociale
Séisme à Yushu : trois grandes difficultés à surmonter pour pouvoir vaincre le catastrophe