100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 12.05.2010 09h47
L'équipe de chercheurs a réussi à récupérer des objets anciens du navire Nan'ao №1

Les archéologues ont effectué une percée dans leurs recherches lundi en sauvant les reliques de l'épave du navire marchand Nan'ao n° 1, qui se trouve près de Shantou, dans la province du Guangdong en Chine Orientale. Ils ont réussi à atteindre la cale du navire et ont commencé à sortir ces objets de l'eau.

Sun Jian, le directeur de l'équipe de recherche du Centre de protection du patrimoine subaquatique, a déclaré: «Notre travail se concentre sur la récupération des reliques de la cabine de Nan'ao n° 1. Nous avons renoncé au nettoyage de la boue qui recouvrait le bateau et à la récupération d'un certain nombre de reliques à l'extérieur du navire, comme c'était décidé au départ».

L'équipe de sauvetage a réussi à avoir l'accès à la cabine lundi, après avoir enlevé trois planches au milieu de l'épave du navire, qui a coulé à la fin de la dynastie Ming (1368-1644) dans la mer de Chine méridionale et se trouve maintenant sous l'eau à 27 mètres de profondeur.

A leur grande surprise, ils ont trouvé beaucoup d'objets qui sont encore en très bon état, a indiqué Sun.

Lundi soir, plus de 1 000 objets ont été récupérés, notamment des vases en porcelaine, des assiettes, des tasses, des bols, des assiettes de toutes formes, ainsi que des pots de fer et des plaques de cuivre.

Les archéologues ont déjà établi que la plupart d'objets en porcelaine ont été fabriqués dans l'est du Guangdong, le sud du Fujian, et à Jingdezhen, une ville de la province de Jiangxi, célèbre pour ses objets de porcelaine.

« Nous allons essayer de récupérer tous les objets de l'épave en 90 jours », a annoncé Sun. Malheureusement, la dernière opération sur l'épave était reportée en raison de mauvaises conditions météorologiques.

Selon les archéologues, on estime à au moins 10 000 le nombre de reliques sur ce navire. Ils sont d'une grande valeur pour les chercheurs qui s'intéressent aux anciennes techniques de production de la porcelaine, à l'histoire du commerce maritime en Chine ancienne et à « la route maritime de la soie » - le passage méridional depuis la Chine vers le monde extérieur.

Certains archéologues ont également émis des hypothèses que Nan'ao n° 1 aurait pu être utilisé pour la contrebande d'armes, car des fusils et des canons de cuivre ont été découverts dans l'épave.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Communication téléphonique entre le premier ministre chinois Wen Jiabao et son homologue espagnol José Lius Rodriguez Zapatero
Des averses continueront à s'abattre sur le sud de la Chine pendant les deux prochains jours
Disparité aggravante et criante entre riches et pauvres en Chine
L'Occident ne semble pas encore prêt à inclure la Chine dans la direction des affaires du monde
Appel au secours de la Grèce : au moins trois milliards de dollars US proviennent de la Chine
Les expériences françaises sont une valeur de référence pour la protection de la langue maternelle
Les appels à purifier la langue chinoise induisent dans l'erreur