100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 13.08.2010 13h53
Archéologie : à la recherche des traces laissées par la flotte de Zheng He

La Chine et le Kenya viennent de lancer un projet archéologique commun pour étudier les traces laissées par la flotte de Zheng He, le grand navigateur chinois du 14ème siècle. Le site principal des fouilles se situe dans la région de Mambrui, sur l'île de Lamu au Kenya. L'équipe archéologique conjointe chinoise et kenyane a fait là-bas de nouvelles découvertes ce mercredi.

A 7 heures, heure locale, l'équipe archéologique a commencé le travail de fouilles. Selon le programme, le travail de l'équipe doit durer jusqu'à 15h chaque jour. C'est un travail très dur, puisque le soleil est brûlant dans les régions tropicales du Kenya.

Qin Dashu

Chef de l'équipe archéologique

"C'est une maison que l'on a découverte hier. Si l'ancienne cité de Malindi faisait partie de la région de Manbrui, elle devait être proche de la mer."

Qin Dashu a indiqué que deux sites de bâtiments avaient été découverts mercredi. L'objectif du travail de fouilles est de retrouver les restes de l'ancienne cité de Malindi. Les deux fondations découvertes seront favorables au travail de fouilles sur terre, et dévoileront ainsi l'histoire des échanges de la Chine et du Kenya il y a 600 ans.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine/Afrique : renforcement de la coopération agricole
Chine/coulées de boue : les dirigeants chinois appellent à sauver les vies à Zhouqu
Les travailleurs chinois à l'étranger rencontrent trois difficultés dans la défense de leurs droits et intérêts légitimes
L'appartenance de la Chine au pays en voie de développement ne doit pas être ignorée ni démenti
Le pays qui pense « promouvoir ses relations publiques » est obligé de s'infliger de durs exercices pour améliorer ses qualités naturelles
L'équilibre entre le travail et la vie constitue le moteur des forces productives
Les images d'une évacuation musclée de squatteurs suscitent une polémique qui montre l'échec de la nouvelle politique française d'immigration