100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 06.09.2010 14h08
Beijing : les enfants mongols font apprécier leurs chants

Un choeur de chanteurs tous issus de la Région autonome de Mongolie-Intérieure, dans le nord de la Chine est depuis sur une scène de Beijing. Leur nom : "Le Choeur de la Légende à 5 Couleurs".

Âgés de 5 à 13 ans, venus des 5 tribus de Mongolie-Intérieure, les petits chanteurs présentent au public leurs talents artistiques exceptionnels. Plus de 20 chansons et danses typiques de leur province sont au programme. La nouveauté cette fois-ci : l'harmonie que représentent le fameux "violon à tête de cheval", instrument traditionnel de la région, et des instruments électroniques modernes.

Wang Xiaoji

Directrice du choeur

"Les enfants proviennent tous d'une région lointaine, et cette région les a doté d'une voix pure et claire. Leur talent donne à la musique une touche 100% naturelle. Les gens qui les écoutent vont être profondément impressionnés par leur spontanéité. Ils sont tous nés chanteurs."

Qibaoligao

Expert du "violon à tête de cheval"

"Les chants et les danses racontent l'histoire des Mongols, c'est cela la raison pour laquelle les spectacles sont hyper captivants."

Spectatrice

"C'est comme si je me trouvais sur la vaste prairie mongole lorsque je les écoute. C'est une expérience extraordinaire, d'autant plus qu'on se trouve maintenant dans une ville bruyante."

Spectateur

"Leur spectacle est merveilleux et très fort. La musique est super expressive, je peux tout comprendre, bien que je ne parle pas leur langue."

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine et l'UE s'engagent à promouvoir les relations bilatérales
Chine: six personnes toujours portées disparues après une collision entre deux navires
Un été, témoin d'incessantes expulsions de Roms, qui « fait rougir la France »
Les liens sino-européens nagent encore dans l'incompréhension mutuelle
Le rapatriement de Roms ternit l'image de France
Il faut arrêter les propos disant que l'environnement d'investissement en Chine empire
Instituts Confucius : pourquoi faire tant d'histoires ?