100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 11.11.2010 15h48
La Chine a imprimé 80 millions de Bibles

La société d'imprimerie Amity, une joint-venture spécialisée dans l'impression des Bibles, a annoncé le 8 novembre qu'elle avait imprimé au total 80 millions d'exemplaires. La Chine est ainsi devenue le pays qui imprime le plus de Bibles au monde.

Située dans la zone de développement économique et technique de Jiangning, à Nanjing, dans la province du Jiangsu (est), Amity est la plus grande société de son genre, avec une production mensuelle d'environ un million de Bibles.

Fondé en 1988 par Amity Foundation et United Bible Societies, l'imprimeur a réalisé une cinquantaine de versions différentes, en langues étrangères et en braille. En plus des chrétiens chinois, la société a fourni plus de 26 millions de Bibles à des institutions religieuses dans plus de soixante pays. Un quart de la production mondiale de Bibles a lieu en Chine.

Après ses travaux d'agrandissement qui vont bientôt débuter, l'entreprise devrait doubler sa capacité de production annuelle, atteignant 20 millions de livres.

Fondée en 1985 à l'initiative des chrétiens chinois, Amity Foundation est une organisation caritative qui a pour vocation de promouvoir le développement de l'éducation, des soins médicaux, ainsi que des services sociaux en Chine.

Formée par les sociétés productrices de Bibles de plus de 145 pays et régions, United Bible Societies a pour vocation de distribuer et de promouvoir le livre sacré des chrétiens.


[1] [2] [3] [4] [5] [6] [7] [8]

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Rencontre à Beijing entre les PM Wen Jiabao et David Cameron
Chang'e 2 photographie la baie des arcs-en-ciel
Le sourire de Barack Obama à l'Inde est-il juste de pure forme ?
La Chine et la réalité : choses vues et entendues par un journaliste chinois en Europe
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI
Le partenariat stratégique global sino-français entre dans une nouvelle phase (PAPIER GENERAL)
Les liens sino-européens ont besoin d'esprits ouverts