Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 05.01.2011 07h59
Le président russe offre sa voix au film du Nouvel An

Le président russe Dimitri Medvedev a offert ses vœux pour l'année 2011 à ses concitoyens à la télé et leur a promis une Russie "forte, ouverte et bienveillante" pour la nouvelle année. Il a également déclaré vouloir mettre l'accent sur l'importance des politiques de l'enfance.

Le même jour, le président a envoyé 2 messages sur son Twitter, dont un message est une bénédiction pour tous les enfants, les parents pour une bonne santé et pour la prospérité nationale, et l'autre est la ligne d'un film auquel il a donné pour la première fois sa voix au cinéma «On peut garder l'espoir du Père Noël, mais on ne doit pas se négliger soi-même.»

A la fin de l'année 2010, M. Medvedev a donné sa propre voix pour le film du Nouvel An « Sapin de Noël » pour son rôle. Maintenant ce film est sorti en Russie.

Et selon la secrétaire de presse présidentielle de la Russie, le président trouvé le scénario assez « chaud et amusant » et accepté l'invitation du film.

Le premier ministre russe Vladimir Poutine a lui aussi souhaité aux Russes "richesse, bonheur et réussite" au Nouvel An, ayant révélé aux médias qu'il avait préparé des cadeaux pour la famille mais préférant "recevoir" que "donner". De plus, M. Poutine espèrait que pendant ces vacances de Nouvel An, il n'y aurait plus de "guerre de l'énergie" avec d'autres pays, comme celles qui se sont produites durant les années précédentes.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le PM chinois rencontre le ministre des Affaires étrangères de la République de Corée
Les investissements chinois directs sont bienvenus aux Etats-Unis
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Où en est la situation chinoise de contrôle du tabac?
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?