Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 30.01.2011 08h50
Les cercles religieux de Chine publient une déclaration conjointe sur l'harmonie religieuse

Les cinq religions majeures en Chine ont publié une déclaration conjointe à Beijing vendredi, promettant l'égalité, l'ouverture et davantage de communications parmi les différentes religions.

Les personnes des différentes religions en Chine devront reconnaître et respecter les différences parmi les différentes religions, et s'opposer à toutes les sortes de discriminations et de tentatives de susciter des disputes à ce sujet, indique la déclaration.

Des efforts doivent être faits pour promouvoir la communication et la coopération parmi les diverses religions, afin d'éviter les préjudices et les malentendus, et de résoudre les disputes par le dialogue et la consultation, selon la déclaration.

Cette déclaration fait partie des activités des cerlces religieux chinois pour respecter la prochaine première Semaine mondiale de l'Harmonie interreligieuse des Nations Unies.

L'Assemblée générale des Nations Unies a adopté une résolution le 20 octobre 2010, déclarant la première semaine de février de chaque année comme la Semaine mondiale de l'Harmonie interreligieuse pour toutes les religions, fois et croyances.

La Chine compte plus de 100 millions de croyants de diverses religions, dont la plupart sont adeptes des cinq religions majeures -- le Bouddhisme, le Taoïsme, l'Islam, le Protestantisme et le Catholicisme, selon le site Internet de l'Administration d'Etat des Affaires religieuses.

La Déclaration conjointe sur la promotion de l'harmonie religieuse a été approuvée par les associations nationales des cinq religions, dont l'Association des Bouddhistes de Chine, l'Association des Taoïstes de Chine, l'Association islamique de Chine, l'Association des Catholiques patriotes de Chine, la Conférence des évêques de l'Eglise catholique de Chine, le Comité national des Eglises protestantes de Chine pour l'Auto-administration et l'Association des Protestants de Chine.

La déclaration indique que les gens des cercles religieux en Chine doivent aimer tant leur pays que leur religion et effectueront des pratiques religieuses conformément à la loi.

La déclaration s'engage également à promouvoir l'harmonie, l'unité et l'amitié parmi les gens ayant ou n'ayant pas de croyances religieuses ainsi que parmi les gens ayant différentes croyances.

Les cercles religieux doivent s'opposer à l'interprétation erronée et calomnieuse de la religion et s'éloigner du terrorisme, du séparatisme et de l'extrémisme, ainsi que les cultes qui sont antisociaux et antihumains, souligne la déclaration.

Le gouvernement chinois accorde toujours une importance égale à toutes les religions en Chine, mais il s'oppose à toute tentative, au nom de la religion, de porter atteinte à la sécurité nationale, à l'unité ethnique et à la stabilité sociale, a fait savoir le directeur de l'administration, Wang Zuoan.

Les efforts déployés, conjointement par les croyants en Chine et dans le monde entier, pour promouvoir l'harmonie et la compréhension apporteront davantage de paix dans le monde, a affirmé Xue Cheng, vice-président de l'Association des Bouddhistes de Chine.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Entretien téléphonique entre les ministres chinois et français des Affaires étrangères
Chine : Wu Bangguo appelle à l'application efficace de la loi
Le rôle de la Chine dans le monde
Face aux problèmes de circulation, Guangzhou met la pédale douce
La Chine a signé des listes d'achat pour près de 100 milliards de dollars ces deux derniers mois
La cohue des transports de la Fête du Printemps fait-elle partie de la culture chinoise ?
La « révolution de jasmin » est due à la rancune de la population et à la lutte pour le pouvoir