Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 10.02.2011 11h23
Forte demande spirituelle pendant les vacances de la Fête du Printemps

Des dizaines de milliers de personnes se sont rendues dans les temples pour y brûler de l'encens et prier pour avoir de la chance durant les vacances de la Fête du Printemps, alors que le pays connaît une demande croissante pour du réconfort spirituel.

Ainsi, le 3 février, près de 66 000 personnes se sont rendues au Temple des Lamas (Yonghegong, 雍和宫) à Beijing. C'était environ 3 000 personnes de plus que pour le même jour de l'année dernière, et la moitié des visiteurs de 2011 étaient jeunes, d'après le comité de gestion du Temple.

Le 3 février de cette année a marqué le premier jour de la Fête du Printemps de cette année, qui a vu le début officiel de l'Année du Lapin, selon le zodiaque chinois.

Les fidèles avaient commencé à attendre à l'extérieur du Temple dès potron-minet, tapant le sol de leurs pieds pour se réchauffer, tous espérant être le premier à brûler de l'encens pour la nouvelle année. Ils formaient une queue qui s'étendait sur près d'un kilomètre dès 6h30, quand le Temple a commencé à vendre des billets d'entrée, une demie-heure plus tôt que d'habitude, a rapporté Radio Beijing.

Nombre de ces fidèles croient que Bouddha prendra particulièrement soin de la personne qui sera la première à brûler de l'encens lors du Nouvel An.

Cette année, un jeune homme du nom de Zhang, qui vit dans la Province du Heilongjiang, dans le Nord-Est du pays, est venu pour attendre à l'extérieur du Temple des Lamas dès 14h le 2 février, et il a réussi à être le premier dans la queue. Plusieurs personnes lui ont demandé s'il était prêt à vendre sa place, et la proposition la plus élevée s'est même montée à 20 000 Yuans (3 033 Dollars US).

Une femme venant de la Province du Fujian, dans le Sud-Est de la Chine, a dit quant à elle que sa famille avait fait spécialement le voyage jusqu'à Beijing pour brûler de l'encens au Temple de Lamas et prier pour sa fille, qui va passer l'examen d'entrée à l'université cette année.

Le Mont Putuo, autre haut-lieu du culte bouddhiste situé dans la Province du Zhejiang, dans l'Est du pays, a également connu une très fort fréquentation, ayant accueilli près de 30 000 visiteurs à 16h le 3 février, en hausse de 30% par rapport à l'année précédente.

« Ces dernières années, les gens faisaient plus attention à l'économie, ce qui a conduit à un affaiblissement de la spiritualité », avait dit en décembre dernier au China Daily Hu Shoujun, Professeur de sociologie à l'Université Fudan de Shanghai. « Mais depuis quelque temps, les gens qui ont connu la satisfaction matérielle ont commencé à rechercher aussi le confort spirituel ».

Il a également précisé que c'est la rareté des lieux de culte qui contribue à l'encombrement des temples existants.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les foires de la fête du Printemps de Chine
La Chine souhaite la réussite de la réunion préliminaire aux pourparlers militaires entre la RPDC et la République de Corée
L'«image de la Chine » fait l'objet de discussions lors du Forum de Davos
Les 10 raisons pour lesquelles les Etats-Unis diabolisent la Chine
Quand la « Mère Patrie » en vient à friser l'incident diplomatique...
Le rôle de la Chine dans le monde
Face aux problèmes de circulation, Guangzhou met la pédale douce