Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 17.02.2011 08h31
Tanger en quête de sa dimension culturelle passée

La ville marocaine de Tanger a été un lieu prisé de la jet set internationale, une ville d'inspiration pour les écrivains, les artistes et un nid d'espions. Mais les temps changent, l'ancienne propriété du créateur français Yves Saint Laurent estimée à 12 millions d'euros ne trouve pas preneur, en dépit des efforts déployés pour faire renaître la vie culturelle de cette ville.

Mélange effervescent de neuf et d'ancien, de plages et de marchés, la ville marocaine de Tanger a longtemps attiré les visiteurs du monde entier.

Ce point de jonction entre l'Afrique et l'Europe était autrefois un refuge pour les espions de tout pays, qui retrouvaient ici des artistes, des écrivains et diverses célébrités tombés sous le charme de la vie de Bohème qui y régnait.

Yves Saint Laurent avait ainsi élu domicile à Tanger dans une somptueuse villa ayant appartenu à une princesse du Koweït. La propriété est toujours en vente, deux ans après le décès du créateur français, et les 12 millions d'euros exigés semblent décourager la plupart des candidats.

Quito Fierro

Agent Immobilier

"La Villa Mabrouka a été achetée sur un coup de tête au début des années 1990 quand Yves Saint Laurent cherchait une résidence d'été. Il a vite compris que Tanger était le meilleur endroit. L'hiver à Marakesh, l'été à Tanger. Comme disait Pierre Bergé, Yves est né à Oran en Algérie au bord de la Méditerrannée et Pierre dans l'Atlantique, sur l'île d'Oléron. Tanger est l'endroit où se rencontrent les deux océans."

Outre son prix, c'est surtout la disparition progressive de la vie culturelle de Tanger qui explique que cette villa est toujours vide. Tanger n'est plus aussi prisée par les artistes malgré les efforts déployés pour faire renaître le passé glorieux de cette ville.

La Librairie des Colonnes, autrefois le noyau des artistes et des écrivains, a été rachetée par Pierre Bergé et participe aujourd'hui à ces efforts destiné à restaurer la dimension culturelle de Tanger.

La position stratégique de Tanger génèrera toujours de l'activité et du tourisme. Mais la période dorée de la vie de Bohème qui en avait fait un paradis pour la jet-set internationale et les amoureux de belles propriétés semble bien révolue.


[1] [2] [3] [4]

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine poursuit sa taxation préférentielle en faveur des petites entreprises cette année
Les conséquences heureuses d'une lettre d'une handicapée à Wen Jiabao
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence
Les microblogs sont un moyen, pas une fin en soi
Le développement pacifique, le meilleur choix pour la Chine et le monde
L'«image de la Chine » fait l'objet de discussions lors du Forum de Davos