Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 23.03.2011 16h46
La beauté de la calligraphie chinoise

La calligraphie a été un important aspect de la culture chinoise au cours de ces 4 000 dernières années. Littéralement, calligraphie signifie bonne écriture. Cependant, la calligraphie chinoise ne peut pas être définie juste comme l'écriture des caractères chinois. Elle ne peut pas non plus être décrite comme une manière de rendre les caractères chinois plus beaux. L'aspect le plus important de la calligraphie est sa connection émotionnelle, lui permettant de porter en elle les pensées et les sentiments de l'artiste.

Plusieurs styles d'écriture pourraient être distingués, tels que le sceau, officiel ou clérical, le courant ou le semi-cursif, le cursif et le régulier. Chaque style a son propre caractère et but précis.

Les styles et les formes variés sont infinis et dépendent de facteurs tels que la concentration de l'encre, la flexibilité du pinceau, l'épaisseur et la capacité d'absorber du papier.

Beaucoup de styles de calligraphies sont apparus pendant la dynastie des Jin il y a 2 000 ans. Parmi eux, Wang Xizhi est reconnu comme le Sage de la Calligraphie.

Il est considéré par beaucoup comme l'un des plus estimés calligraphes depuis toujours, surtout pendant et après la dynastie des Tang, et un maître de toutes les formes de calligraphie chinoise, en particulier l'écriture dite "courante".

Son oeuvre la plus célèbre est la Préface au poème composé au pavillon des orchidés, introduction à une collection de poèmes écris par de nombreux poètes lors d'une réunion à Lanting près de la ville de Shaoxing pour le festival de la purification du Printemps. L'oeuvre est révérée comme le meilleur exemple d'écriture courante qui soit.

La version originale est perdue, mais il existe un certain nombre de copies et de reproductions par frottement. Depuis la dynastie des Tang, l'imitation des oeuvres de Wang a bénéficié d'un engouement auprès des empereurs et des gens ordinaires.

Son oeuvre du pavillon des orchidés est canonisée comme l'oeuvre la plus sublime de la calligraphie chinoise.

Il n'est pas étonnant que presque tous les calligraphes établis des dernières dynasties et même d'aujourd'hui en Chine le copient encore et toujours.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wen Jiabao : le nouveau plan quinquennal chinois apporte la confiance au monde
Chine : le ministère du Commerce assure un approvisionnement suffisant en sel
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?
L'accident nucléaire est sans frontière
Que penser de l'accident nucléaire au Japon ?