Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 24.03.2011 08h30
Asian Film Awards : "Oncle Boonmee" à l'honneur

Le film Thaïlandais "Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures" de Apichatpong Weerasethakul a été désigné meilleur film à l'occasion de la cérémonie des Asian Film Awards lundi. L'évenement a été marqué par l'absence des réalisateurs japonais, restés dans l'archipel nippon en raison de la catastrophe qui a frappé leur pays.

Le drame mystique d'Apichatpong Weerasethakul raconte l'exploration de son passé par un homme à l'agonie et sa conception de la réincarnation. "Oncle Bonmee" a séduit le jury des Asian Film Awards comme il avait conquis celui du Festival de Cannes l'an dernier.

Le réalisateur se félicite de ce succès critique mais déplore l'influence croissante du cinéma commercial occidental dans son pays.

Apichatpong Weerasethakul

Réalisateur

"Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures"

"Je crois que c'est ce dont ont besoin les gens. Le film se veut universel, en termes de style et de narration. Donc peut être-que nous avons besoin de quelque chose de différent, de diversité, vous savez, quand vous voyez beaucoup de films asiatiques, le vocabulaire du réalisateur est parfois très américain, ce qui n'est pas une mauvaise chose. Mais parfois, nous avons besoin de quelque chose de différent, de la variété, davantage d'air frais."

Le drame mystique d'Apichatpong Weerasethakul raconte l'exploration de son passé par un homme à l'agonie et sa conception de la réincarnation. "Oncle Bonmee" a séduit le jury des Asian Film Awards comme il avait conquis celui du Festival de Cannes l'an dernier.

Le réalisateur se félicite de ce succès critique mais déplore l'influence croissante du cinéma commercial occidental dans son pays.

Apichatpong Weerasethakul

Réalisateur

"Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures"

"Je crois que c'est ce dont ont besoin les gens. Le film se veut universel, en termes de style et de narration. Donc peut être-que nous avons besoin de quelque chose de différent, de diversité, vous savez, quand vous voyez beaucoup de films asiatiques, le vocabulaire du réalisateur est parfois très américain, ce qui n'est pas une mauvaise chose. Mais parfois, nous avons besoin de quelque chose de différent, de la variété, davantage d'air frais."

Les lauréats, présentateurs et maîtres de cérémonie qui se sont succédés au micro n'ont pas manqué de dire leur soutien au peuple japonais dans cette épreuve.

D'autres prix ont été remis, celui de meilleur acteur dans un second rôle pour le Hongkongais Sammo Hung dans "Ip Man 2", l'histoire du maître de Bruce Lee. Le meilleur second rôle féminin revient à la Sud-Coréenne Yon Yeo-jeong pour sa performance dans "The Housemaid".


[1] [2] [3]

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le séisme au Japon aura un impact, mais limité, dans le commerce avec la Chine
Wen Jiabao : le nouveau plan quinquennal chinois apporte la confiance au monde
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?
L'accident nucléaire est sans frontière
Que penser de l'accident nucléaire au Japon ?