Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 01.04.2011 09h02
La robe de Zhang Ziyi critiquée pour avoir copié une autre marque

L'actrice Zhang Ziyi s'est présentée ces derniers jours lors de la Semaine de la mode de Beijing 2011, portant une robe sur mesure pour promouvoir cette marque. Mais dès que la photo a été publiée sur Internet, certaines personnes ont estimé qu'elle a plagié, soit la texture soit le style, d'une robe conçue par M.TADASHI, qui a lancé une série en 2009 à New York pour TADASHI SHOJI 2010. Et une autre actrice, Zhao Ziqi, avait déjà choisi cette robe de soirée en 2009 pour une cérémonie. Cet événement illumine d'une façon inattendue la semaine de la mode de Beijing...

M. TADASHI, designer de sa marque, a publié la série TADASHI SHOJI 2010 printemps & été à New York en 2009, où figurait cette robe, qui a été portée par Zhao Ziqi la même année. La seule nuance entre les deux, c'est que Zhang Ziyi avait des cristaux en tant que décorations incrustées sur les reins.

Certains internautes ont exprimé leur déception face à ce show, estimant que Zhang Ziyi aurait voulu profiter de cette occasion pour propager cette marque, mais le résultat s'est transformé en plagiat effronté.

Le porte parole de TADASHI SHOJI en Chine a déclaré hier sa « réprobation » sur cette affaire, révélant aussi que M. TADASHI s'est inquiété de cet incident et a exhorté ses collègues à la prise de conscience du droit d'auteur afin de créer un environnement concurrentiel sain



[1] [2] [3]

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'utilisation de la force n'est pas la solution appropriée pour résoudre les problèmes en Libye (Hu Jintao)
Le PM chinois rencontre le ministre des Affaires étrangères de la République de Corée
Les pays occidentaux devraient rejeter leur idée de dominer le monde
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Où en est la situation chinoise de contrôle du tabac?
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie