Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 04.05.2011 14h22
La mort du chef d'Al Qaida bientôt au cinéma ?

La mort d'Oussama Ben Laden est aussi une grande nouvelle pour Hollywood, dont les tentatives pour exploiter les guerres d'Irak et d'Afghanistan ont jusque là le plus souvent fini en eau de boudin.

Mais à présent, au lieu de tourner des films peu regardés sur la mort et les destructions frappant des civils ou des militaires, les studios de Hollywood peuvent profiter d'une résurgence de la fierté américaine, avec des films sur la chasse à l'homme le plus recherché du monde.

Si seulement John Wayne était encore vivant, ou si Arnold Schwarzenegger était plus jeune, pour tenir la vedette dans un film de va-t-en-guerre sur l'époustouflante opération menée par les SEALs sur une résidence de banlieue au Pakistan... imaginez un peu « La chute du Faucon Noir », mais avec une fin plus heureuse, ou alors « Die Hard » à Islamabad...

Le hasard pouvant parfois bien faire les choses, la réalisatrice de Démineurs (The Hurt Locker), un film sur la guerre en Irak qui n'a rapporté que 17 millions de Dollars au box-office, en plus de six Oscar tout de même, va peut-être avoir là la chance d'atteindre un public plus vaste avec une suite fort opportunément intitulée « Kill Ben Laden » (Tuez Ben Laden).

D'après le site de nouvelles en ligne sur le spectacle Deadline.com, Kathryn Bigelow et son scénariste de Démineurs, Mark Boal, travaillent en effet depuis quelque temps sur leur projet sur une autre mission, plus ancienne, destinée à attraper Ben Laden, et qui avait échoué.

Deadline a rapporté que les détails sur l'intrigue du film en étaient encore au stade de l'ébauche, mais les cinéastes vont probablement devoir rééecrire quelque peu leur scénario pour prendre en compte les développements qui se sont réellement passés. Une porte-parole de Mme Bigelow a dit qu'elle ne s'exprimerait pas à ce sujet.

Si on s'en tient à l'histoire, il est probable que la télévision préparera aussi quelques films vite tournés sur le sujet. On se souvient par exemple que dans les six mois qui avaient suivi la mission de libération d'otages réussie par les Israéliens en 1976 en Ouganda, deux films de télévision avaient été diffusés. Et en 2003, il en avait été presque de même avec la récupération de la soldate Jessica Lynch par les forces spéciales américaines en Irak.

Les Navy SEALs (abréviation de Sea, Air and Land, Mer Air et Terre) avaient déjà été la vedette d'un film d'action du même nom en 1990, avec Charlie Sheen.

Le réalisateur du film, Lewis Teague, pense qu'un nouveau film devrait ressembler à United 93, une description de semi-fiction en temps réel des évènements qui s'étaient déroulés dans l'un des vols fatals du 11 septembre, ou encore à Touching the void, qui mêlait extraits de documentaires et scènes nouvelles pour raconter un accident d'escalade.

Dans l'idéal, les cinéastes devraient essayer d'obtenir une coopération complète de la part des SEALs, en particulier parce que, a précisé Lewis Teague, ils filment toutes leurs opérations.

Sans oublier une bonne dose d'humour, a t-il ajouté. Expert du Moyen-Orient, il a passé près d'un an à travailler avec les Navy SEALs à San Diego sur son projet.

« Je le ferais sans aucun doute avec de l'humour », a t-il dit. « Pour être un Navy SEAL, il faut un caractère très particulier : courage, endurance, humour noir, bref la mixture diabolique qui fait une mentalité de guerrier ».







Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Tout le monde ne croit pas que Ben Laden est vraiment mort
La population chinoise a atteint 1,3397 milliard d'habitants en 2010 (recensement)
Les Etats-Unis vont créer une nouvelle situation au Moyen-Orient
Fin de la partie pour Ben Laden
Vers où l'énergie nucléaire mondiale devra-t-elle aller ?
Coopération médiatique Chine-Afrique : une force commune pour la vérité (REPORTAGE SPECIAL)
Qui la Chine menace-t-elle ?