Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 09.05.2011 08h32
Julien Gaudfroy remporte le prix des Echanges culturels franco-chinois
Le 7 avril , Julien Gaudfroy présent à la cérémonie d'inauguration du festival culturel Croisements.

Le 4 mai, fête de la Jeunesse en Chine, l'« animateur vedette d'origine étrangère » Julien Gaudfroy, un jeune Français très apprécié du public chinois, a reçu à Paris le prix Bernardo qui récompense ceux qui œuvrent à la promotion des échanges culturels entre les jeunes Chinois et Français. Il est le premier à recevoir cet honneur.

Le 4 mai à midi, Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre français, Jean Besson, président du Groupe d'amitié France-Chine du Sénat, Michel Herbillon, président du groupe d'amitié France-Chine de l'Assemblée nationale, Paul Andreu, architecte du Grand théâtre national de Chine, Philippe Houzé, président du directoire du groupe Galeries Lafayette ainsi que bien d'autres personnalités des milieux politiques, culturels et commerciaux se sont réunis dans la célèbre école Grégoire-Ferrandi pour assister à la distinction du premier lauréat.

Sous l'initiative de M. Raffarin, le prix Bernardo a bénéficié d'un appui énergique du milieu des affaires français. C'est aussi grâce à lui que le 4 mai a été expressément choisi pour la cérémonie de décernement.

L'ancien Premier ministre français a souhaité que les échanges culturels entre les deux pays puissent prospérer aussi bien que les échanges économiques et commerciaux, notamment en incitant les jeunes des deux pays à s'intéresser à la culture de l'autre, à renforcer la compréhension mutuelle et à apprendre à dialoguer à l'aide de la culture, avec le « cœur », dans les échanges internationaux. Julien Gaudfroy, un jeune Français qui séjourne en Chine, qui comprend la Chine et qui est connu et apprécié par le public chinois, a effectivement joué un rôle de promotion des échanges culturels.

Julien Gaudfroy s'est dit très heureux d'avoir remporté ce prix. Il a plaisanté en disant que du fait de son séjour trop long en Chine, il s'exprime déjà moins bien en français qu'en chinois. « Gagner ce prix signifie la reconnaissance de mes compatriotes. Je tiens à profiter de cette occasion pour remercier la Chine, remercier le peuple chinois pour son hospitalité, et remercier la culture tolérante de la Chine qui m'a nourri », a-t-il dit en chinois.

« Je suis arrivé en Chine quand j'avais 20 ans. Je peux dire que mon parcours peut être divisé en deux parties. Je dois la première partie à mes parents, la seconde à la culture chinoise », a poursuivi le jeune Français. En se rappelant sa vie en Chine depuis une dizaine d'années, il n'a pu maîtriser ses émotions, les yeux rougis et la voix tremblante. Les invités présents à la cérémonie, très touchés, lui ont adressé de chaleureux applaudissements.

M. Kong Quan, ambassadeur de Chine en France qui a aussi participé à la cérémonie, a dit que la jeunesse est l'espoir du pays tandis que la culture est le fondement des échanges. « Quatre mois sont passés depuis le début de l'année et le président français Nicolas Sarkozy et le président de l'Assemblée nationale Bernard Accoyer se sont déjà rendus en Chine. Cette année est aussi l'année linguistique croisée entre les deux pays. Les échanges culturels entre les jeunes des deux pays ne manqueront pas d'être portés à un nouveau palier et de nouvelles vitalités seront insufflées aux relations entre les deux pays », a-t-il souligné.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Où en est la situation de la sécurité alimentaire en Chine ?
Chine: trois millions d'habitants au Tibet, dont 90% sont des Tibétains
Les Etats-Unis doivent évaluer à sa juste valeur la contribution du Pakistan à la lutte anti-terrorisme
Pourquoi faire tant de bruit sur la Marine chinoise ?
Une victoire plus symbolique que réelle
Les Etats-Unis vont créer une nouvelle situation au Moyen-Orient
Fin de la partie pour Ben Laden