Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 16.05.2011 13h28
Fortes critiques contre l'installation d'un club privé dans la Cité Interdite
Des journalistes visitent la Salle Jianfu, dans la Cité Interdite.

Après être tombé sous le feu des critiques la semaine dernière pour avoir un système de sécurité si laxiste qu'il n'a pu empêcher le vol de précieuses oeuvres d'art, le Musée du Palais s'est à nouveau trouvé pris dans une controverse lors du week-end dernier.

Cette fois, le musée, plus connu sous le nom de Cité Interdite, s'est vu critiqué pour avoir décidé de faire de la Salle Jianfu, en fait plusieurs bâtiments et un jardin, un club privé.

Les derniers troubles en date ont commencé il y a quelques jours, lorsqu'un internaute a écrit sur internet qu'il avait reçu une lettre d'invitation du Musée du Palais après avoir assisté à une cérémonie d'inauguration qui s'est tenue dans la Salle Jianfu.

Mercredi dernier, Rui Chenggang, présentateur à la Télévision Centrale Chinoise, a révélé sur son micro-blog que la Salle Jianfu avait été transformée en club privé ouvert aux riches seulement, et si sélectif même que pas plus de 500 personnes peuvent en devenir membres. Le message de Rui Chenggang a été transféré en ligne plus de 18 900 fois.

Il a également ajouté qu'un milliardaire américain venait juste d'arranger un dîner avec sa famille dans un des bâtiments de cette salle magnifique, et cela bien que cet espace soit toujours fermé au grand public.

Le jardin de la Salle Jianfu, connu aussi sous le nom de Jardin de l'Ouest, a été construit en 1740 et c'était le deuxième plus grand jardin de la Cité Interdite.

Détruit par un incendie en 1923, il a été restauré en 2005 avec le parrainage du Fonds Chinois pour le Patrimoine. Mais même malgré cela, la salle et le jardin n'ont pas été réouverts au public.

Vendredi matin, le Musée a répondu aux critiques sur son utilisation de la Salle Jianfu par une mise au point écrite sur son propre micro-blog. D'après le message, le jardin de la Salle Jianfu est souvent le lieu de conférences universitaires ou un endroit destiné à la distraction d'hôtes de marque, mais ce n'est pas un club privé.

Ce démenti n'a pas empêché la révélation le lendemain, par des internautes, de nouvelles preuves attestant du contraire, comme des photos d'un accord conclu entre la Salle Jianfu et les membres du club privé.

D'après cet accord, les membres, ainsi que leurs épouses et leurs invités, pourront profiter du privilège d'y organiser dîners et conférences s'ils paient leur droits d'entrée régulièrement.

L'accord a été signé par la Forbidden City Culture Development Co Ltd, une société dans laquelle le Musée du Palais a investi. Quand le China Daily a essayé de se faire confirmer l'existence de cet accord, un membre du personnel de l'entreprise a répondu que la société ne répondaot pas aux questions des médias.

Depuis le mois de mars, pourtant, l'entreprise a posté des annonces pour l'embauche de chefs, de serveurs, de barmen et de gardes de sécurité, mais la plupart des offres d'emploi liées à des services de restauration ont été retirées lors du week-end.

Samedi soir, Rui Chengggang a précisé sur son micro-blog que pour devenir membre de la salle Jianfu, il fallait débourser un million de Yuans (154 000 dollars US).

Le porte-parole de la Cité Interdite n' a pu être joint dimanche pour vérifier ce que Rui Chenggang a avancé.

De son côté, Liu Chaoying, Directeur adjoint de l'Administration Municipale du Patrimoine Culturel de Beijing, a dit que des entreprises purement commerciales ne devraient pas pouvoir avoir des activités dans des sites culturels et historiques appartenant à l'Etat, comme le Musée du Palais.

« Vous pouvez trouver un restaurant ou une cafétéria dans tous les musées du monde, comme au Louvre, par exemple », a dit M. Liu.

« Mais ces restaurants n'ont pour seul but que de mieux servir les touristes et de refléter les caractéristiques culturelles du site, pas seulement faire de l'argent ».







Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La réforme du système financier et le réajustement des intérêts de la division internationale du travail
Le Sichuan se relève, trois ans après le séisme
Comment traiter les traumatisms post-séisme
Le vol d'oeuvres d'art à la Cité Interdite doit déclencher une alarme
Le siècle de l'Asie est-il devant nous ?
Comment créer un "royaume idéal sur Internet" ?
Les Etats-Unis doivent évaluer à sa juste valeur la contribution du Pakistan à la lutte anti-terrorisme