Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 25.07.2011 13h24
Nigéria : terre de mannequins

Le Nigéria, c'est la terre qui a vu naître la première miss monde africaine de couleur, Agbani Darego. En compagnie de la vainqueure du concours Mnet Face of Africa, Oluchi Onweagba, elle a réussi à placer le Nigéria sur la carte de la mode internationale. Leur réputation et celle d'autres mannequins nigériannes tentent beaucoup de compatriotes à tenter leur chance dans le monde de la monde.

Faire une carrière de mannequin au Nigéria, un pays à majorité musulmane, n'est pas la voie la plus facile à suivre. Avec l'accession de Miss Nigéria au trône de Miss Monde en 2001, les jeunes filles du pays ont un modèle un suivre. Des heures passées à se pomponner, à marcher avec des talons aiguilles, finissent par trouver une récompense vue comme très douce par beaucoup.

Eze Precious

Nigérianne voulant devenir mannequin

"Je prends des cours de marche en ce moment, pour me perfectionner sur les podiums. Quand j'y vais, j'y vais à fond."

Pour permettre aux aspirants mannequins d'atteindre les sommets, Joan Okurududu, une entrepreneuse, avec l'aide de dauphines du concours de Miss Nigéria, a mis sur pied l'agence ISIS. Elle recherche des talents dans tout le pays, avant de les mettre en situation avec une compétition, Nigeria's next Super Model.

Joan Okurududu

Propriétaire de l'agence de mannequin ISIS

"J'ai été voir le concours Ford en Amérique, et quand j'étais là-bas, je me suis assise et me suis dise, je sais pas, il y aura un truc extraordinaire, quelque chose de massif, mais c'était pas ça, ça répondait pas à mes attentes, alors j'ai dit non, je pense que je peux faire quelque chose comme ça, même mieux ."

La compétition a déjà permis de trouver 4 beautés qui sortent de l'ordinaire. La réussite pour ce concours, c'est aussi de faire changer les mentalités.

Aisha Bello

Lauréate 2009 du Nigeria's next Super Model

"Ma famille est Musulmane, conservatrice. Mon père est dans l'au-delà et ma mère ne voulait pas que je devienne mannequin, car elle pensait à ce que les autres gens allaient dire, penser etc... avec mon corps visible. Je lui ai dit non, je n'ouvre pas mon corps, c'est le Nigéria comme ça, on m'a donné ce corps, je ne dois pas l'ouvrir, et je ne porte pas de strings et tout ça."

Les mannequins sont impatientes de faire leurs preuves sur les podiums, mais pour Joan, la demande internationale est faussée, avec une perspective sur les beautés africaines trop spécifique. Selon elle la prochaine étape, c'est de sortir de la dépendance aux marchés extérieurs pour se concentrer sur celui de l'Afrique et du Nigéria.

Joan Okurududu

Propriétaire de l'agence de mannequin ISIS

"Si on peut faire du spectacle sur ce continent, si on peut, avec le nombre de sociétés qu'il y a, créer un marché sur ce continent, pour les jeunes hommes et les jeunes femmes, on n'aura pas besoin de ressembler aux autres, on pourra prendre soin des notres, et certaines pourraient ainsi revenir à la maison."

Beaucoup de jeunes filles rêvent d'atteindre les sommets de la mode. L'une de celles qui a réussi, c'est la lauréate 2009 de Nigeria's next Super Model, Claudia Adelu, 19 ans. Avec sa victoire au concours, elle a décroché une couronne, un contrat de 3 ans, et une voiture.

Claudia Adelu

Lauréate 2009 de Nigeria's next Super Model

"Je prévois de voyager à l'étranger pour faire du mannequinat, vous savez, pour comprendre comment ça marche là-bas, et avoir un maximum de couverture, avant de voir si je peux ramener des trucs pour la maison."

Probablement en raison de son jeune âge, quand elle ne répondra pas à ses obligations contractuelles, elle sera à la maison. Lorsque l'industrie nigériane de la mode aura grandi au point d'atteindre une taille comme celle que l'on trouve en Afrique du Sud, avec plusieurs agences de renom, de nombreux défilés et sessions photos, les nouvelles venues comme Claudia pourront en bénéficier.

Joan Okurududu

Propriétaire de l'agence de mannequin ISIS

"J'ai réservé des mannequins pour 50 mille nairas, et une mannequin nigérianne pour 10 mille dollars, vous savez, pour juste 3 heures de photos. Les choses ont changé vous savez."

Malheureusement, beaucoup de mannequins sont accusées de comportement inapproprié.

Joan Okurududu

Propriétaire de l'agence de mannequin ISIS

"Il y a des règles, des règlements. Si vous vous baladez dans les rues ou dans un club, que vous montez sur une table et osez accepter des billets parce que vous êtes la prochaine super model africaine, je vais vous ramener ici illico et rien de tout ça ne vas se passer."

Les mannequins africains s'invitent de plus en plus dans les défilés internationaux. C'est peut-être enfin l'heure pour l'Afrique d'exporter ses beautés mais aussi de créer son propre marché pour qu'elles aient du travail chez elles.


Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine s'engage à renforcer la coopération avec le Cameroun
La Chine compte 485 millions d'internautes et comment utiliser ces ressources ?
Les relations militaires sino-américaines progressent
Ces superstars du sport qui améliorent l'image de la Chine
La curieuse morale de certains medias occidentaux