Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 03.08.2011 08h55
Tibet : des pèlerins autour de la montagne et du lac sacrésmicroblogage

A Pulan, un comté de la Région autonome du Tibet, le mont Kailash et le lac Manasarovar sont communément appelés la montagne et le lac sacrés. Chaque année, d'avril à septembre, des pèlerins vont prendre un bain dans le lac et grimper dans la montagne. C'est une question d'honneur au moins une fois dans leur vie. Les lieux sont fréquentés par les pèlerins tibétains et Hans, mais aussi par de nombreux étrangers. Et c'est là que nos journalistes ont rencontré un groupe de pèlerins indiens.

Bien que l'homme ait déjà conquis le mont Qomolangma, personne n'a encore jamais atteint le pic du mont principal de la chaîne Kailas, le mont Kailash. Selon le bouddhisme, ce mont qui ressemble à une pyramide au pic rond couvert de la neige, est le centre du monde et c'est ce qui lui vaut le nom de montagne sacrée. Au sud-est du mont Kailash se trouve le lac Manasarovar, ou "lac invincible" en tibétain.

Au bord du lac sacré, un vieil homme marche, solitaire. C'est un sadou venu de l'Inde.

Journaliste : "Combien de fois êtes-vous venu ici ?"

Lama indien : "C'est la 39ème fois que je viens ici."

Journaliste : "Est-ce que vous venez ici chaque année ?"

Lama indien : "Oui, 2 ou 3 fois par an quelquefois. Dans le sati indien, c'est un lieu sacré ici. Ce lac sacré a été créé par les dieux."

Le mont Kailash et le lac Manasarovar sont considérés comme sacrés par le bouddhisme tibétain, le hindouisme et la religion Bon. Cette fois, le lama indien accompagne 83 croyants indiens, de Delhi à Pulan, en passant par le Népal. Il leur a fallu 14 jours pour arriver ici.

L'eau du lac sacré est le cadeau le plus précieux pour un lama indien. Selon lui, cette eau purifie le coeur de l'homme.

Journaliste : "Même en été, l'eau du lac sacré est froide ?"

Lama indien : "Oui, très froide. Mais nous devons tout de même prendre un bain ici. Après nous être baignés dans le lac sacré, je me suis senti différent. Nous avons ressenti ce que nos ancêtres n'avaient pas pu sentir. Nous avons obtenu des puissances magiques en provenance des dieux."

Le groupe de pèlerins indiens a tourné autour du lac sacré pendant 2 jours. Ils ont parcouru 110 kilomètres. Mais le plus grand défi reste à venir. Un bain dans le lac sacré, afin que le pèlerinage dans la montagne sacré soit le plus complet possible. Le matin, équipés de sacs à dos, les pèlerins se dirigent vers la montagne sacrée.

Journaliste : "Est-ce que c'est votre sac de voyage ?"

Pèlerin étranger : "Oui."

Journaliste : "Pouvez-vous nous montrer ce qui se trouve à l'intérieur ?"

Pèlerin étranger : "Une bouteille d'eau, une bouteille d'oxygène, et un parapluie."

Journaliste : "Pas de tente ?"

Pèlerin étranger : "Non."

Afin d'accueillir le jour de Sakadawa, les fidèles ont placé de nouvelles bannières religieuses à l'entrée de la montagne. Après s'être prosternés au sol, les pèlerins ont marché vers le Mont Kailash.

Pour accomplir ce voyage, ils doivent marcher pendant 3 jours et monter jusqu'à une altitude de plus de 5 000 mètres. Mais grâce à cet effort, ils sont persuadés que leurs péchés seront effacés.

Le matin du 3ème jour, les pèlerins ont réussi et sont redescendus.

Pèlerin indienne : "C'est merveilleux! Difficile à exprimer ! La 2ème journée était la plus dure et m'a le plus impressionné."

Journaliste : "Pourquoi ?"

Pèlerin indienne : "La montagne est si haute, et la route est tellement difficile à parcourir."

Tous : "C'est merveilleux !"

Outre des bouddhistes pieux, de plus en plus de touristes participent au tour de la montagne sacrée. Tester ses limites et se lancer à la conquête de soi-même ainsi que l'opportunité d'admirer cette montagne sacrée sont les sentiments que partagent ceux qui se rassemblent au pied du mont Kailash.


[1] [2]

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Wen Jiabao encourage les jeunes chinois et indiens à contribuer aux liens bilatéraux
Le 6e forum international des médias en langue chinoise tenu à Chongqing
Les pressions sur la devise chinoise se fondent sur une erreur (COMMENTAIRE)
Pourquoi la Chine est-elle toujours attaquée lors des élections présidentielles aux Etats-Unis ?