Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 27.09.2011 09h18
Les Chinois commémorent la mémoire du célèbre auteur Lu Xun

La popularité de Lu Xun ne semble aucunement perdre de sa vigueur, bien que ce pionnier de la littérature chinoise se soit éteint il y a 75 ans.

À l'occasion du 130e anniversaire de la naissance de Lu Xun, de nombreuses personnes étaient venues déposer des fleurs sur sa tombe, rendant hommage à l'auteur dont les oeuvres ont apporté un peu de lumière aux lecteurs, à une époque où les Chinois étaient sous le joug de dirigeants féodaux et de tyrans impérialistes.

Le nombre de visiteurs dans le musée de Lu Xun était bien plus élevé que d'habitude. Tous s'étaient alignés pour acheter des cachets de poste commémorant la naissance de l'auteur.

Le musée fraîchement rénové situé à Shanghai expose plus d'un millier d'objets, dont de nombreux effets personnels ayant appartenu à Lu Xun.

L'exposition propose également au public de découvrir les fruits des dix dernières années de recherche concernant l'écrivain, explique le conservateur du musée, Wang Xirong.

Ces dernières décennies, des milliers d'experts et d'érudits du monde entier ont étudié l'œuvre et la pensée de Lu Xun.

Lu Xun est en réalité le nom de plume de Zhou Shuren. Ce dernier est né le 25 septembre 1881 dans la ville de Shaoxing (province du Zhejiang, est de la Chine). Il est décédé le 9 octobre 1936.

Alors âgé de 20 ans, il abandonne ses études de médecine au Japon, ayant décidé qu'il était plus important d'éclairer ses compatriotes que de soigner leurs maux physiques.

À travers son œuvre, ce maître de l'ironie produit des critiques cinglantes des problèmes sociaux touchant la Chine.

Il a écrit un nombre important de classiques de la littérature, notamment des essais, des poèmes et des nouvelles. Parmi ses chefs-d'œuvre, on compte La Véritable histoire de Ah Q, Le Journal d'un fou, Kong Yiji et Le Remède. Ses écrits mettent en avant l'aspect hideux de la société féodale et de la nature humaine, et permettent d'émanciper l'esprit des lecteurs.

Son œuvre est depuis de nombreuses années utilisée dans les livres de classe chinois.

Dans sa ville natale de Shaoxing, la municipalité et l'association des écrivains du Zhejiang avaient organisé samedi un évènement durant lequel des étudiants ont lu à haute voix des histoires classiques de Lu Xun.

À Beijing, de nombreuses organisations avaient mis sur pieds diverses activités afin de commémorer l'œuvre et l'esprit de ce grand écrivain.

Du vivant de l'auteur, ses écrits se dressaient tel un phare guidant la jeunesse chinoise, pleine de doute, mais débordant de passion pour l'avenir de son pays.

Selon un sondage organisé sur internet, 72 % des personnes interrogées estiment que les pensées de Lu Xun sont des présents intemporels.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Basket: la Chine sera aux JO
Une génération instable a-t-elle surgi en Europe ?
Le 6e forum international des médias en langue chinoise tenu à Chongqing
Les pressions sur la devise chinoise se fondent sur une erreur (COMMENTAIRE)