Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 08.10.2011 08h18
(Parcourir la Chine) Les librairies traditionnelles luttent pour la survie face à l'essor des ventes de livres en ligne

Li Weijie, homme d'âge moyen, visite la librairie Tianze près de son bureau au centre-ville de Tianjin chaque fois qu'il le peut.

"Je préfère les librairies traditionnelles (en opposition aux librairies en ligne), car je peux toucher le papier, en sentir l'encre quand j'en lis le contenu," raconte-t-il.

Mais M. Li fait partie d'une minorité croissante, alors que de plus en plus de personnes sont attirées par la facilité et les bonnes affaires via l'achat de livres en ligne.

La librairie Tianze a été créée en 1999, avec une superficie de 120 mètres carrés et plus de 10 000 références.

Bian Hong, la propriétaire de la librairie a confié que la vente des livres en ligne et l'e-lecture avaient placé une grande pression sur les librairies traditionnelles.

"La plus grande réduction que nous puissions offrir est de 20%, alors que des livres récents sont vendus avec 30% à 40% de réduction sur Internet", commente Bian Hong.

Cependant, en dépit de sa lutte pour faire du profit, elle n'a jamais pensé à abandonner sa librairie. Quand une fois, elle avait fermé sa librairie pendant 12 jours pour inventaire, de nombreux clients réguliers l'ont contactée, s'inquiétant de la possible fermeture du magasin.

Bian Hong est convaincue que les librairies traditionnelles sont non seulement des lieux pour vendre les livres, mais aussi des endroits d'échanges pour les passionnés de lecture.

"Nous connaissons les goûts des lecteurs après plusieurs achats, donc nous pouvons leur recommander de nouveaux livres qui pourraient les intéresser", continue-t-elle. "Ce sont des services humanisés que les magasins en ligne ne pourront jamais offrir".

Xuehai, une petite librairie située également à Tianjin, est connue pour la vente des livres et des magazines étrangers difficile à trouver dans les autres librairies de la ville.

Yue Hongliang, directeur de cette librairie, s'est dit convaincu que les libraires traditionnelles ne disparaîtront pas, bien que leur nombre diminue.

"Ce que nous pouvons faire actuellement, c'est nous améliorer et de trouver les avantages que d'autres magasins n'ont pas", a-t-il affirmé.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme