Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 14.10.2011 08h22
Une balle de la Coupe du Monde, symbole de la charité sud-africaine

L'ancien détenteur du record du monde du marathon, Haile Gebreselassie, a transmis mardi la balle du dernier match de la Coupe du Monde 2010 à la fondation Nelson Mandela.

A 38 ans, l'Ethiopien est une icône d'Adidas et a transmis la balle à Achmad Dangor, le président de la fondation, pour symboliser les efforts de levée de fonds lors de la Coupe du Monde.

La balle est censée symboliser l'héritage de la Coupe du Monde sud-africaine.

Gebreselassie a été également recruté comme ambassadeur pour la fondation et a reçu le bracelet numéro 46 664, le chiffre donné à Mandela sur l'île de Robben, reconnu comme un symbole de la lutte pour les droits de l'homme.

La fondation est une organisation caritative nommée d'après l'ancien Président sud-africain.

Haile Gebrselassie,

champion éthiopien de course

"Comme vous le voyez, le foot rassemble et pour moi Nelson Mandela a rassemblé les noirs et blancs, l'Afrique, le monde entier. C'est unique, merci de participer à ce programme aujourd'hui."

Achmad Dangor, président de la fondation Nelson Mandela

"Nous allons leur demander de nous aider à avoir accès à toutes leurs stars pour joindre notre mouvement. Nous avons le centre rénové. Ce sera exposé quelque part d'une façon permanente."

L'Afrique du Sud a joui d'une des saisons nationales les plus excitantes cette année suite à la Coupe du Monde. Les foules ont inondé dans les stades.

La communauté du foot a bénéficié aussi de plus de fonds pour les équipes locales.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine exprime sa ferme opposition à la pression des Etats-Unis pour faire réévaluer le yuan au moyen de leur législation domestique
Les centres de la culture chinoise implantés à l'étranger permettent au monde entier de connaître la Chine
La Chine « dispute l'Europe » ne tient pas debout et est injustifiable
La farce législative américaine