Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 28.11.2011 14h24
100 millions d'étrangers apprennent le chinois aujourd'hui

Le 8 novembre dernier, la Suisse a ouvert son premier Institut Confucius à Genève. Fin 2010, il y avait 100 millions d'étrangers apprenant le chinois au niveau mondial.

Lors la période ou il a vécu et professé, celle des Printemps et Automnes, il n'aurait sans doute jamais pensé que 2500 ans plus tard son nom serait associé a un renouveau de l'enseignement de la culture chinoise dans le monde entier.


357 Instituts Confucius dispersés dans le monde entier


Etant un établissement important de diffusion de la langue chinoise et de la culture chinoise, l'Institut Confucius a gagné une réputation de plus en plus grande depuis que le premier a été fondé en Corée du Sud. Il y a au total 357 Instituts Confucius disséminés dans 140 pays.
Les instituts situés à l'étranger ont été fondés par les universités chinoises en partenariat avec celles d'autres pays.

« Au bout de 7 ans de développement, l'Institut Confucius s'est fait découvrir par le monde entier, quoi qu'il y ait encore des pays où il y en a pas, mais le nom de l'Institut Confucius ne leur semble pas inconnu » a dit Xu Lin, directrice du Hanban.


La contribution des enseignants bénévoles est précieuses


Ce sont les enseignants bénévoles qui ouvrent aux apprenants étrangers les portes de la civilisation chinoise.

He Huanhuan, diplômée de master d'Enseignement International de chinois de l'Université Sun Yat-Sen a effectué une mission d'enseignement du chinois aux Philippines de 8 mois à partir de mai 2010. Avant de partir, tout comme les autres bénévoles, elle a reçu la formation particulière qui couvre nombre d'éléments culturels traditionnels.

Selon les statistiques du Hanban, il y a 3 099 enseignants bénévoles qui ont été envoyés dans 81 pays étrangers : une croissance de 40% par rapport à 2009.


Pour faire connaître la Chine

« A part les enseignants bénévoles, il y a des professeurs universitaires de chinois. » a dit Zang Qing, le vice-directeur du département de la culture chinoise de l'Université des Langues et des Cultures de Beijing.

Ayant passé deux ans aux Etats-Unis en tant que première présidente chinoise de l'Institut Confucius à l'Université de Caroline du Nord, Zang Qing a indiqué, « Les Américains connaissent très peu de choses sur la Chine, il arrive souvent qu'il y ait une mauvaise compréhension. Il y a des étudiants américains pensent que l'institut a pour objectif de faire de la pénétration culturelle. Mais nous n'espérons que faire découvrir la langue chinoise et la culture chinoise. »

« Mais, au fil du temps, de plus en plus de gens ont commencé à en savoir davantage sur l'Institut Confucius -cet établissement de langue et de culture se charge des échanges culturels » a t-elle poursuivi.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Environ un million de Chinois participent au concours de la fonction publique
Nouvelles principales du 28 novembre
La France désire être le « sonnailler » quant à l'ingérence dans la situation en Syrie
Pour faire entrer l'Afrique dans le futur...
Routes chinoises : à quand la fin du massacre ?