Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 30.11.2011 08h24
Le premier salon du vin de Beijing

Ces dernières temps, la consommation de vin est entrain de devenir une tendance en Chine, plusieurs évènements concernants ce produit ont été organisés à Beijing. Les 26 et 27 novembre, avait lieu le premier salon du vin dans la capitale chinoise organisé par la revue "Vins de France".

Si vous être amateur de vin, comment déguster un bon cru sans se ruiner? Avec le rapide développement du marché chinois du vin, un consommateur normal a de plus en plus d'occasions de faire connaissance avec des vins de différentes catégories. Durant le week-end, la revue Vins de France édition chinoise a organisé le premier salon du vin de la capitale chinoise. Beaucoup de producteurs et importateurs de vin français ont participé à l'évènement. Pour eux, c'est aussi une bonne occasion de prendre contact avec les consommateurs chinois.

Sylvie Cazes

Propriétaire du Château Pichon Longueville comtesse de lalande

"......"

A côté des consommateurs, ils ressentent directement les changements du marché, nous avons interviewé un amateur de vin, écoutons ce qu'il pense.

Jiang Shan

Amateur du vin

"J'ai commencé à consommer du vin il y a environ 10 ans. A l'époque, c'était difficile de trouver du vin étranger et ils sont très chers, mais durant ces dernières années, on a de plus en plus de choix et d'opportunités comme cet évènement pour trouver un vin avec un bon rapport de qualité et prix. Et ma connaissance du vin a aussi progressé. J'espère que le marché du vin pourra être plus ouvert et qu'on aura plus de choix. "

Pour le rédacteur en chef de la revue Vins de France édition chinoise, cette propagation de la connaissance du vin est le but de l'organisation de cet évènement.

Lin Libo

Rédacteur en Chef de la Revue Vins de France

" Depuis ces 5, 6 dernières années, le nombre de consommateurs de vin en Chine a beaucoup augmenté, mais la quantité de consommation par personne n'est pas encore très élevée, alors que le potentiel du marché est immense. Notre rôle est d'essayer d'éduquer les consommateurs chinois dans le choix et la consommation du vin."

Le même jour, une vente aux enchères s'est déroulée à Gongti, l'un des quartiers les plus branchés de Beijing. Les vins mis aux enchères étaient de grands vins de Bordeaux et de Bourgogne. Pour les acheteurs, le vin n'est plus une simple boisson pour le plaisir, mais aussi un objet d'investissement.

Acheteur

"Maintenant l'investissement sur le vin est de plus en plus populaire, en tant que plaisir personnel et aussi une façon de garder et même de développer sa fortune, nous sommes très intéressés par cette solution d'investissement."

Dans la vente aux enchères, les vins n'ont pas pu atteindre des prix de records, mais selon des professionnels, ils ont été vendus à des prix raisonnables, un bon signe pour le bon développement du marché du vin chinois.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine élabore les grandes lignes de réduction de la pauvreté dans les zones rurales pour les dix prochaines années
Nouvelles principales du 29 novembre
Ce ne serait pas seulement le vaincu qui « paierait un prix cher » pour la guerre
L'immolation par le feu vue de la règle fondamentale du bouddhisme
La France désire être le « sonnailler » quant à l'ingérence dans la situation en Syrie