Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 09.01.2012 15h29
Des centaines de millions de yuans pour former des animateurs TV ?

Il a été annoncé par la chaîne de télévision du Zhejiang que des centaines de millions de yuans seront investis pour péparer ses quatre animateurs TV, Zuo Yan, Yi Yi, Chen Huan, Shen Tao, qui sont en même temps contralisés à BLUESTAR, entreprise de médias de la chaîne de télévision.

D'après le directeur général de la chaîne de télévision du Zhejiang, cette grosse somme d'argent sert à la formation personnelle, à la publicités, etc. De plus, il a révélé, « Il nous est déjà arrivé le fait que dès que des animateurs sont devenus populaires, leurs activités commerciales ont commencé a augmenter, et les chaînes concurrentes ont même essayer de les débaucher, et notre chaîne n'a rien pu faire face à ces problèmes. » Après leur contralisation dans l'entreprise, ce devrait être plus facile pour la gestion.


Y a t-il une concurrence féroce au sein des medias ?

Il y a un point de vue partagé chez les experts et les chercheurs des médias : à cause de la concurrence ardente au sein de l'industrie culturelle, il n'est pas contre la nature des choses de faire ainsi.

Yin Hong, professeur de l'UniversitéTsinghua, a admis que différents des produits matériels, ceux de la culture entrent dans une logique de concurrence de réputation et d'influence. Liu Xiaoyuan, professeur à l'Université de Communication de Chine a dit que ce sont surtout les émissions de distrctions qui ont de plus en plus de téléspectateurs des générations 80 et 90, il faut donc des animateurs jeunes et bien formés pour gagner plus de jeunes téléspectateurs, « Un bon animateur est capable de faire vivre une émission grâce à son charme particulier... »


Tout pour la culture ?

Selon Liu Yeyuan, « Il faut tout en s'appuyant sur le marché, créer de bonnes émissions et d'excellents animateurs. Dépenser des centaines de millions de yuans dans le secteur de la télévision n'est plus nouveau aujoud'hui, et les chaînes de télévision du Jiangsu, du Zhejiang qui travaillent de temps en temps avec celle du Hunan, qui reste la chaîne de télévision locale la plus populaire. Maintenant, on met l'accent sur la culture. »


L'« héroïsme » est-il jugé à l'aune du succès ?

En parallèle, certaines personnes ont des points de vue bien opposés.

« D'après moi, des centaines de millions de yuans servent à la formation culturelle de jeunes animateurs, soit en Chine soit à l'étranger, je pense que c'est plus profond que les habits, la danse...etc. »

Le directeur de la radiodiffusion de la chaîne de télévision de Beijing, Zhang Shurong, a indiqué que pour des animateurs excellents, comme Cao Jingxing, Ruan Cishan de Phoenix TV, Bai Yansong de CCTV, leur réputation et leur popularité ne se reposent pas sur la dépense d'argent. « Ceux qui sont appréciés des téléspectateurs n'ont pas été formés avec de l'argent, et ceux qui ne le sont pas ne gagnent pas pour autant une grande réputation avec une grosse dépense d'argent. »



Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 13 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?